lundi 30 avril 2018

Quand la chorale de l'église partait en voyage... à Ostende

hebergeur image
Qui se reconnait sur cette photo ?
Elle doit dater de 1966 à peu près...
La chorale de l'église posait avant son départ en voyage à Ostende.
J'ai déjà écrit sur ce voyage dont je me souviens comme si c'était hier
Qui s'en souvient également et qui se trouve sur la photo.
Je suis au premier plan, accroupi à droite.
Je vous attends!

Un 1er-Mai plus qu’animé au Familistère de Guise


Si jadis le Familistère, sous l’égide de son créateur Jean-Baptiste André Godin, fêtait le travail en mettant à l’honneur ses ouvriers et célébrant les différents corps de métiers, le 1er mai est depuis 2001 l’occasion pour l’édifice, devenu musée, d’attirer le public en organisant en son sein spectacles, expositions et rencontres. Cette année, le 1er  mai sera aussi l’occasion de fêter les 50 ans de la fin de l’association du capital et du travail créé en 1880 par Godin lui-même.

Apistère et conférence


L’un des événements phares de cette journée est la présentation de l’Apistère. Ce projet artistique créé par Olivier Darné, artiste plasticien qui a installé l’un des plus grands ruchers d’Europe sur le toit de la mairie de Saint-Denis (93), a aussi un but écologique, introduire les abeilles au sein du Familistère. «  Il y a l’aspect artistique, écologique, mais aussi la symbolique. La ruche a longtemps été le symbole du Familistère, d’ailleurs présent sur ses fanions, explique Aurélie Bernard, à la communication du musée. Mardi, les visiteurs pourront tenter l’expérience de s’immerger parmi les abeilles dans la chambre de pollinisation, installée dans un appartement voisin de celui de Godin.  » 200 000 abeilles y seront installées avant de gagner leur habitat définitif dans le jardin de la presqu’île. Une visite sera organisée toutes les dix minutes de 11 heures à 17 heures. Les groupes seront limités à douze personnes, qui pourront rencontrer l’artiste
Les visiteurs pourront aussi rencontrer Bernard Desmars, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Lorraine. L’universitaire donnera une conférence sur le thème « Utopie et technique », dans laquelle il développera le thème des fouriéristes et machines au XIXe siècle.

Un spectacle vertigineux pour clore l’événement


La journée sera aussi ponctuée de nombreux spectacles qui, pour le plaisir de tous, seront accessibles gratuitement. À 12 h 30 et 16 h 30, la Belle image mettra « le monde en fanfare » au gré de sonorités sud-américaines. La fanfare déambulera sur la place du Familistère, puis dans le jardin d’agrément durant 30 minutes.

De 13 heures à 18 heures, les visiteurs pourront tenter d’être les héros de l’installation « Damoclès, spectacle dont vous êtes potentiellement le héros ». Elle plongera les volontaires dans l’inconnu des premières fois.

Dans la cour des économats, de 13 h 30 à 16 h 30, les Arts oseurs mêleront les textes de Magyd Cherfi, chanteur et parolier du groupe Zebda, et les performances d’un artiste peintre et d’une comédienne.

Les Frères Troubouch moderniseront, à 14 h 15 et 16 h 30 place du Familistère, le duo d’Obélix et Astérix, dans un spectacle acrobatique, humoristique et chantant.

Le kiosque à musique sera, à 14 h 15, le théâtre de la Compagnie de l’autre. À la même heure, la compagnie Ibao traitera du rôle des Réunionnais dans la Grande Guerre, en retraçant l’histoire de victoire Magloire qui, pour s’attirer la grâce du père de sa bien aimée, se retrouvera dans les tranchées. La Fabrique fastidieuse entrera dans la danse sur la place du Familistère à 15 h 30 pour Vendredi, un spectacle chorégraphié et immersif.

Les membres du Cirque Inextremiste, équipé de leur montgolfière, virevolteront dans les airs pour conter l’histoire de « malades de la tête » qui n’ont pas trouvé de moyen plus discret que leur gros ballon pour s’échapper. Un final clownesque et extrême pour clore cette journée bien animée................ LIRE SUR LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE ...............  Un 1er-Mai plus qu’animé au Familistère de Guisehttp://www.aisnenouvelle.fr/72949/article/2018-04-29/un-1er-mai-plus-quanime-au-familistere-de-guise

samedi 28 avril 2018

Le Château Fort de Guise sera ouvert lors de tous les ponts et jours fériés de mai





Le Château Fort de Guise sera ouvert lors de tous les ponts et jours fériés de mai, en plus des jours d'ouverture habituels ! Profitez-en pour découvrir ou redécouvrir le site, son fameux donjon, ses souterrains, ses casemates ou encore son magnifique point de vue sur la ville et le Familistère de Guise 😃

Jours d'ouverture exceptionnels en mai (10h-12h / 14h-18h) :
lundi 30
mardi 1er (1er mai)

lundi 7
mardi 8 (Victoire 1945)
jeudi 10 (Ascension)
dimanche 20 (Pentecôte)
lundi 21 (lundi de Pentecôte)

A très bientôt
!


vendredi 27 avril 2018

Les Hauts-de-France / Aisne (Noyales)

L’homme fort du Judo club de Guise, c’est lui


Je suis rentré au Judo club de Guise en 1964, le club n’avait que deux ans. Je venais de perdre mon père, j’avais besoin de me défouler et d’être encadré. J’y ai trouvé une école de vie formidable que je n’ai plus jamais quittée.  » Serge Moutier passera dans plusieurs clubs, au gré de sa vie professionnelle, avant de revenir à Guise en 1998 comme pratiquant puis comme assistant de Raymond Douchet, le moniteur de l’époque.

« Faire remonter le club était devenu notre combat »


De plus en plus présent au club, il décide d’y prendre une part plus active. «  On m’a proposé de devenir vice-président en 2011. Voulant redresser la situation du club, qui ne comptait que 39 licenciés, j’ai fait appel à Éric De-Fru, un copain avec qui je m’entraînais à Saint-Quentin, mais qui est avant tout un excellent professeur de judo. J’ai été élu président en 2012.  » Les premières mesures sont mises en place avec des résultats encourageants. «  Faire remonter le club était devenu notre combat. On a mis en place deux cours supplémentaires, le jeudi soir et le samedi, ce qui a permis de voir le nombre de licenciés remonter. Un second point d’importance a eu lieu, c’est le retour du club à la compétition, avec d’excellents résultats dès la première année, grâce à Éric qui est lui-même compétiteur.  »


Le club remonte. «  Avec l’afflux de nouvelles inscriptions et la fidélisation des plus anciens, nous avons pu à nouveau présenter des judokas à l’examen de ceinture noire. À ce jour, le club comprend 180 adhérents, onze ceintures noires obtenues sur une période de cinq ans et des compétiteurs qui se sont illustrés en, régionale, départementale et aux championnats de France.  »

« Transmettre le plus longtemps possible »


Devenu deuxième club de l’Aisne derrière Gauchy, il continue d’évoluer et s’ouvre à de nouvelles expériences. «  Dans le cadre du scolaire, nous donnons maintenant des entraînements dans les écoles de, Tupigny, Hannapes, Iron et Lesquielles-Saint-Germain. Éric s’est aussi formé judo-handicap pour donner des cours en sport adapté, suivis par les IME de Guise, Neuville-Beaumont et la Sessad de Saint-Quentin.  »

Serge reste zen malgré le succès. «  Maintenant, je rends au judo ce qu’il m’a offert en éduquant les enfants que l’on me confie dans le respect du code moral du judo qui prône, la politesse, le courage, la sincérité, l’honneur, la modestie, le respect, le contrôle de soi et l’amitié, un style de vie que j’ai épousé et que j’ai décidé de transmettre le plus longtemps possible.  »...................... LIRE SUR LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE .................. L’homme fort du Judo club de Guise, c’est luihttp://www.aisnenouvelle.fr/72831/article/2018-04-26/lhomme-fort-du-judo-club-de-guise-cest-lui

jeudi 26 avril 2018

Ciné soupe au Fort





Château Fort de Guise

Succès hier pour le ciné-soupe du Festival Ciné-jeune de l'Aisne au Château Fort de Guise ! Une soixante de personnes ont assisté à la déambulation depuis le Cinéma VOX Guise, accompagnées d'une joyeuse fanfare ; avant de déguster une délicieuse soupe préparée par la La taverne du château ; puis de profiter de la projection de courts métrage sur le thème de la cuisine, dans une des casemates du Château.

mardi 24 avril 2018

Guise : médaillée des porte-drapeaux à 12 ans


La jeune Anaïs Bernier s'a reçu la médaille des trois années de porte-drapeaux des mains du président de l'association Ferdinand-Abraham.

Née en 2006, la jeune fille, est fière de défendre le devoir de mémoire. « Je connaissais Ferdinand Abraham, il m'a proposé de devenir porte-drapeaux de la section Guise/Wassigny, et cela m'a plu. Je vais à presque tous les défilés, surtout le week-end, souligne Anaïs. Je suis contente de porter la mémoire de nos anciens, ils se sont sacrifiés pour que je puisse vivre, faire du sport et jouer en toute liberté ». Bonne élève, sportive et énergique, Anaïs pratique aussi le judo et le yoseikan-budo. « J'essaye de concilier mes activités, scolaires, sportives et de porte-drapeaux, ce qui n'est pas toujours simple, j'ai des semaines biens chargées », conclut-elle............. LIRE SUR LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE  ..............  Guise : médaillée des porte-drapeaux à 12 ans http://www.aisnenouvelle.fr/72748/article/2018-04-24/guise-medaillee-des-porte-drapeaux-12-ans

Wassigny : les écoliers à la découverte du collège


A quelques mois de leur entrée en 6e, les élèves de CM2 de l’école Lucien-Manesse d’Étreux se sont rendus au collège de la commune. De la visite de l’établissement à la mise en situation, le programme de cette journée en immersion était chargé. Les élèves ont visité les salles de classe, la bibliothèque et le centre de documentation et d’information. Des endroits où ils passeront beaucoup de temps l’année prochaine.

Puis une séance de sport a eu lieu au gymnase où différents ateliers leur étaient proposés. Après s’être essoufflés, ils ont eu à répondre à un questionnaire de lecture et de calcul mental. Une première épreuve test avant leur entrée dans la cour des grands. Après le déjeuner, les classes de CM2 et de 6e ont présenté une pièce de théâtre. Et ce sont les jeunes élèves de l’école qui ont obtenu le prix de l’élocution. Suite à cette réussite, pas de doute, vivement la rentrée prochaine !
Wassigny : les écoliers à la découverte du collège http://www.aisnenouvelle.fr/72698/article/2018-04-24/wassigny-les-ecoliers-la-decouverte-du-college

PAC Guise Féminin VS Gauchy (14.04.2018) !!!



Merci Sébastien Perrin pour cette vidéo du PAC Féminin !!!

lundi 23 avril 2018

Vénérolles : contre les odeurs, la société Atemax joue la transparence


Chez Atemax, samedi, c’est opération communication. La direction souhaite montrer aux habitants du secteur que l’usine a fait le nécessaire pour réduire ses odeurs. Une opération portes ouvertes est donc organisée le matin.

«  On va présenter notre nouvelle installation de traitement d’air par charbon actif  », détaille le directeur de site, Sylvain Wiart, qui précise que malgré tout ces efforts, on reste sur un site d’équarrissage et que «  le zéro odeur est impossible  ».


Chaque visiteur pourra donc découvrir le site et ses bâtiments et poser toutes les questions en rapport à l’activité.

D’autres travaux à venir cette année


L’usine va au-delà de ce que la réglementation lui a imposé en annonçant d’autres travaux à venir dès cette année. «  Il va s’agir de travaux d’aspiration sur les zones odorantes car Atemax est dans cette continuité de progresser encore sur les odeurs.  »

Atemax a investi 300 000 € dans ce nouveau traitement de l’air dont l’objectif est de pouvoir aspirer l’air et l’envoyer sur des filtres à charbons actifs à raison de 50 000 m3 d’air à l’heure via un procédé nouveau.

Les travaux réalisés en 2017 avaient pris un peu de retard mais ils étaient terminés en août. La mise en demeure a été levée seulement en début d’année après vérification des installations auprès des services compétents de l’État.

Les riverains attendent l’été pour se prononcer


Côté riverains, l’association de défense « Pour nos gosses la santé » reste discrète sur les travaux et attend de pouvoir dresser un vrai bilan avant de communiquer. Les fortes odeurs se faisaient jusqu’alors surtout ressentir aux moments des très fortes températures estivales.

Le mieux est déjà de se faire une idée des lieux et des travaux réalisés en se rendant à cette opération portes ouvertes du samedi 28 avril de 9 h à 12 h. La visite est réservée aux personnes de plus de 16 ans.


Accueil sur inscription auprès d’Adeline Harbonnier au 03 23 60 31 90 ou par mail : contact-venerolles@atemax.fr .................. LIRE SUR LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE ..................... 

Vénérolles : contre les odeurs, la société Atemax joue la transparence http://www.aisnenouvelle.fr/72707/article/2018-04-23/venerolles-contre-les-odeurs-la-societe-atemax-joue-la-transparence

dimanche 22 avril 2018

La salle des fêtes de Tupigny cambriolée


Les gendarmes de Guise sont intervenus ce dimanche, en fin de matinée, à Tupigny pour constater une effraction à la salle des fêtes.

Le ou les auteurs du cambriolage ont emporté avec eux des bouteilles d’alcool et des fûts de bière.
La salle des fêtes de Tupigny cambriolée http://www.aisnenouvelle.fr/72648/article/2018-04-22/la-salle-des-fetes-de-tupigny-cambriolee

Fresnoy-le-Grand : les pompiers endeuillés par la disparition de leur chef de centre


La triste nouvelle est tombée vendredi en début d’après midi. Le lieutenant Thierry Godet, le chef de centre de la caserne fresnoysienne de sapeurs-pompiers, est décédé à la polyclinique de Saint-Quentin à 57 ans, suite à une maladie ayant eu raison de lui en l’espace de deux ans. Il se sera battu en vain pour la combattre.

Si le défunt était conformément professionnel à Saint-Quentin, en étant aussi le responsable des formations pour le groupement Nord, à Fresnoy, il avait pris le commandement en qualité d’adjudant-chef volontaire en 2007, en sachant se faire respecter mais aussi apprécier.
«  C’était un gradé doté d’un grand sens de l’humanité, toujours à l’écoute de ses hommes. Le sérieux, la rigueur, l’honnêteté, la franchise caractérisaient une personne dotée d’un professionnalisme hors pair. Thierry va laisser un grand vide. C’est une grosse perte  », avouait son adjoint, l’adjudant-chef David Israel, particulièrement affecté par cette disparition.

Depuis que son état de santé s’était dégradé, la direction départementale des pompiers avait confié l’intérim à Claude Clément dès qu’il fut promu lieutenant. Le lieutenant Thierry Godet aura marqué localement son passage pendant plus d’une décennie . Ses obsèques auront lieu mardi 24 avril à 14 h 30 à l’église Saint-Eloi de Saint Quentin. Nos condoléances à la famille.................  LIRE SUR LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE .......................   Fresnoy-le-Grand : les pompiers endeuillés par la disparition de leur chef de centrehttp://www.aisnenouvelle.fr/72610/article/2018-04-21/fresnoy-le-grand-les-pompiers-endeuilles-par-la-disparition-de-leur-chef-de

samedi 21 avril 2018

Trop chère piscine, à Guise

hebergement d'image

1. Coûteux centre aquatique


La piscine a six ans ; elle est installée dans une zone neuve et dynamique. Elle attire du monde et a même bénéficié d’une extension pour répondre à l’affluence de la clientèle. Problème : elle coûte cher. Elle coûte même cher, en justice, aussi. Pourquoi ? Hugues Cochet, le maire de Guise et président de la communauté de communes de la Thiérache Sambre et Oise, répond, en modérant les inquiétudes.


«  Toutes les piscines intercommunales présentent toujours des déficits de fonctionnement, tempère ainsi l’élu. Aucune piscine n’est à flot niveau budget. Cela est compensé par les dépenses de budget général et, ce qui est rassurant, c’est que les dépenses de fonctionnement n’ont pas augmenté. On reste donc entre 400 et 500 000 euros de déficit. C’est comme ça dans les tous les complexes aquatiques. À côté de cela, nous avons les remboursements d’emprunt, ce qui fait qu’on arrive à 780 000 euros de subventions exceptionnelles votées lors du CCTSO, mercredi.  »

2. Question justice, qu’en est-il ?


«  Nous sommes propriétaires du centre aquatique et avons mis en place une délégation de service public de quatre ans accordée à Récréa pour la gestion des activités, de la remise en forme, du personnel. Mais, vis-à-vis du bâtiment, la vis de la chaudière bois a cassé, nous avons chauffé au gaz. Puis, les joints du toboggan fuient. Pour ces aspects-là, la collectivité [la CCTSO, NDLR]est en procès avec les sociétés qui ont installé la chaudière bois et le toboggan. Cela peut durer encore longtemps. Nous espérons toucher de l’argent. On attend les résultats. Je ne peux rien dire de plus car nous sommes en procédure. Cela fait deux ans que ça dure. Là, l’expert a remis son rapport au tribunal  », informe Hugues Cochet.

3. Affluence record


L’extension a bien eu lieu, en 2017, avec des travaux en 2016 et une décision prise en ce sens en 2015, pour répondre aux demandes du public qui apprécie également l’espace « remise en forme », porteur pour Aquoisia. ............. LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE .....................  Trop chère piscine, à Guisehttp://www.aisnenouvelle.fr/72527/article/2018-04-20/trop-chere-piscine-guise

vendredi 20 avril 2018

Les trois points à retenir du conseil municipal de Guise

hebergement d'image

Le conseil municipal s’est réuni autour du maire Hugues Cochet lundi, pour faire le point sur les finances et les projets 2018.

1. Les taux d’imposition inchangés


«  Il n’y aura pas d’augmentation comme je l’ai promis en 2007 et ce jusqu’en 2020. L’État augmente les bases mais le taux de la ville ne bougera pas  », a assuré le maire. La taxe d’habitation reste à 23,70 %, la taxe foncière bâtie à 20,75 %, la taxe foncière non bâtie à 31,39 % et le taux de cotisation foncière des entreprises à 20,80 %.


Le budget prévisionnel de la commune sera de 9 709 551 € en fonctionnement et de 5 992 908,64 € en investissement avec des rentrées équivalentes dans les deux cas. Le budget prévisionnel du service de l’eau s’élèvera à 223 999,44 € en exploitation et de 187 223,52 € en investissement avec des rentrées équivalentes dans les deux cas.

Le budget prévisionnel pour les actions prévues sur le lotissement des Coutures sera de 147 117,41 € en fonctionnement et de 187 223,52 € en investissement avec des rentrées équivalentes dans les deux cas.

2. Déménagement et travaux


La nouvelle salle de boxe du Ring guisard se situera dorénavant dans le quartier des Coutures. 15 000 € de travaux seront nécessaires avant que le club ne s’y installe. Le but à terme est de faire déménager les associations se trouvant dans les locaux de l’ancien LEP jugés trop vétustes.

Autre projet, un bassin de rétention d’eau sera construit derrière les Coutures pour le protéger des inondations.

Tous les ans, des rues seront choisies pour être refaites entièrement, enfouissement des lignes, trottoirs, enrobé… Cette année ce sont les rues des Bleuets et des Géraniums qui seront rénovées.

En septembre, la démolition des bâtiments situés dans la cour des anciens établissements Bidaux débutera. Après le déblaiement des gravats une fouille archéologique aura lieu, avec comme conséquence pour la commune de devoir les financer à une hauteur de 10 000 € si des découvertes historiques ont lieu.

3. Sécurité maximale


Prochainement, les policiers municipaux seront équipés de petites caméras qui enregistreront leur intervention. Ceci a été décidé dans le but de vérifier si l’intervention a été faite dans les règles en cas de plainte.

D’autre part, une caméra sera installée rue de la Citadelle. «  Nous avons essayé de laisser l’église ouverte pendant une journée pour que les touristes puissent la visiter ou que les habitants puissent s’y recueillir, et nous nous sommes retrouvés avec cinq chaises cassées. La caméra permettra de surveiller les allées et venues  », a expliqué le maire.

Dans le cadre du plan Vigipirate, des plots qui se rétractent dans le sol seront installés aux entrées et sorties de la place Lesur. Cela permettra de sécuriser les marchés, brocantes, braderies, fêtes…............... LIRE SUR LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE ............................
Les trois points à retenir du conseil municipal de Guise http://www.aisnenouvelle.fr/72514/article/2018-04-19/les-trois-points-retenir-du-conseil-municipal-de-guise