samedi 31 mars 2018

Interpellation de mineurs circulant à bord d’un véhicule volé

hebergement d'image


Gendarmes de l'Aisne


Ce samedi 24 mars, plusieurs habitants des secteurs de Vervins, Sains-Richaumont, Guise et Saint-Quentin ont signalé à la gendarmerie un véhicule Renault Clio gris foncé circulant à très vive allure et de manière dangereuse, avec quatre individus à l’intérieur. Dans le même temps, plusieurs faits de vol ont été recensés dans cette zone géographique, sans pour autant qu’un rapport soit établi entre ceux-ci et le véhicule. Les investigations réalisées par les gendarmes de la brigade de Vervins ont cependant permis de faire le lien entre ce véhicule et un autre signalé volé au cours de la nuit de vendredi à samedi à Saint-Quentin. Rapidement, les enquêteurs sont parvenus à identifier deux des quatre individus comme étant deux mineurs résidant sur le secteur de Sains-Richaumont et déjà bien connus de la justice. Ils ont finalement été interpellés en fin de journée alors qu’ils revenaient chez eux à bord du véhicule volé. Leurs deux comparses, un mineur et un majeur âgé d’une quarantaine d’années résidant sur Saint-Quentin, ont eux aussi été rapidement identifiés et interpellés à leurs domiciles. A l’issue de leurs gardes à vue, ils ont tous été présentés devant un magistrat, et les mineurs déjà bien connus de la justice ont été placés en détention provisoire dans l’attente de leur jugement.

Découvrir Guise et ses monuments en gyropode

hebergement d'image
Allier patrimoine et modernité, c’est le concept du jeune chef d’entreprise de Guise qui lance Gyro pro évolution.

Le gyropode est un moyen de locomotion électrique qui fonctionne avec le centre de gravité. «  Pour avancer, on se penche un peu en avant, pour reculer c’est l’inverse  » résume Christos Ferret qui, à 37 ans, espère bien convaincre le plus grand nombre de l’intérêt de ces engins de mobilité.


Le gyropode aux couleurs bleu et blanc se pilote avec facilité à partir de 6 ans et peut atteindre les 15 km/h. Avec l’ouverture de la saison touristique, il devrait ravir petits et grands qui apprécieront une manière unique de découvrir la ville. «  C’est vraiment très facile d’utilisation. Le principe est identique à celui de l’overboard mais avec un guidon  » explique Christos Ferret qui est rentré de vacances l’été dernier avec cette idée, après l’avoir découvert sur les plages. Il en a acheté un et ensuite toute une flotte destinée à la location. Sept sont réservés aux adultes et cinq aux enfants. «  Ici à Guise, on a la chance d’avoir à la fois le château, le Familistère et l’Axe vert, il y a un gros potentiel touristique car l’idée de départ c’est bien de relier le Familistère au château et le gyropode monte jusqu’au pied du château sans problème.  »

Original pour les anniversaires


Outre les balades touristiques, le jeune entrepreneur va aussi proposer des animations. Par exemple pour les anniversaires des enfants, «  je propose une animation jusqu’à 8 enfants suivant la place chez les gens. Je me déplace et je vais proposer des slaloms ou des jeux d’habilité  », poursuit M. Ferret qui va aussi proposer ces petits engins sur des brocantes pour animer les lieux. «  Je vais aussi proposer des initiations aux enfants et des balades. »

L’importateur local de ces machines fourmille d’idées.

Balades nocturnes


Il envisage par la suite des balades nocturnes puisque le gyropode dispose de lumière mais aussi des balades avec différents niveaux de difficultés.

En plus de profiter des paysages de manière originale, le conducteur peut aussi écouter de la musique depuis son téléphone portable puisque les gyropodes sont équipés en Bluetooth.

Lancement J-9


Avant le lancement officiel de Gyro pro évolution lundi 9 avril, Christos Ferret a décidé de présenter, la veille à ses partenaires, ses machines particulièrement écologiques puisqu’elles fonctionnent avec des batteries au lithium. «  L’autonomie est de 30 à 40 km, le gyropode se recharge un peu quand on est en descente mais sinon ça se recharge avec l’électricité.  »

La Thiérache diversifie son offre en termes de déplacement. Après le vélo, le cheval, l’âne, le canoë et la 2CV, voici le temps du gyropode. De quoi ravir les touristes et les habitants.
Les tarifs sont les suivants : pour 1/2 heure, 17 € par adulte et 12 € par enfant ; pour 1 heure, 25 € par adulte et 20 € par enfant et pour 1 heure 1/2, 40 € par adulte et 35 euros par enfant. Information et réservation au 06 68 10 94 64 ou contact@gyroproevolution.com. ouvert pour le 9 avril 
............. LIRE SUR LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE .................................

Découvrir Guise et ses monuments en gyropodehttp://www.aisnenouvelle.fr/71533/article/2018-03-30/decouvrir-guise-et-ses-monuments-en-gyropode


vendredi 30 mars 2018

À Guise, Jean-François Saison utilise 1,5 tonne pour ses gourmandises

hebergement d'image
A Guise, la renommée de la maison Buridan dépasse la Thiérache. Depuis 1989, Nathalie et Jean-François Saison sont les heureux propriétaires de cette boutique restée dans son jus, rue Desmoulins. Le couple cultive la passion du beau et du bon.

Depuis un mois et demi, les cadences de travail se sont particulièrement intensifiées pour le maître chocolatier.«  Je travaille avec des produits qui me plaisent et qui correspondent à ce que veut la clientèle  », explique Jean-François Saison, à la fois pâtissier
Pour Pâques, le professionnel utilise 1,5 tonne de chocolat pour ses réalisations : c’est environ la moitié de sa consommation annuelle. Les pistoles de départ vont devenir, après un certain tour de main et beaucoup de dextérité, des poules, des lapins, des cloches ou bien encore des fruits de mer en chocolat. «  Il y a souvent des thèmes ou des couleurs tendances. Moi, je reste dans la tradition car beaucoup de clients reviennent et trouvent les produits qu’ils appréciaient quand ils venaient à la boutique du temps des grands-parents.  »
Mais la base du travail reste la qualité du produit et la régularité de son goût. Pour Jean-François Saison, «  le vrai chocolat, c’est juste celui qu’on aime, même si le chocolat noir reste la base  ».

Son secret ? La température

Le patron de la chocolaterie a son petit secret de fabrication pour réussir ses petits œufs de Pâques : «  Il faut faire fondre les pistoles entre 40 et 50°C, ensuite la température doit redescendre à 24°C pour ensuite remonter à 31°C et, à partir de là, on peut travailler. Sinon le chocolat va être terne et ne prendra pas », détaille le chocolatier.
Depuis des jours, c’est le balai incessant dans la petite boutique. On trouve toutes les formes de compositions chocolatières pour toutes les bourses.
La création dont Jean-François Saison est le plus fier en ce moment n’est pas le fruit de son travail. Il expose une pièce d’étalage au chocolat au lait pulvérisé réalisé par sa fille, Mahaut, 17 ans actuellement en 1ère année Pâtisserie au Centre de formation de Laon. La relève est assurée................. LIRE SUR LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE......................  À Guise, Jean-François Saison utilise 1,5 tonne pour ses gourmandiseshttp://www.aisnenouvelle.fr/71517/article/2018-03-30/guise-jean-francois-saison-utilise-15-tonne-pour-ses-gourmandises


Guise : à la découverte de Jeanne-d’Arc

hebergement d'image

L’établissement scolaire Jeanne-d’Arc, qui accueille les élèves depuis la maternelle jusqu’au collège, a ouvert ses portes aux personnes désireuses de connaître l’institution, son actualité et l’enseignement proposé. Guides et professeurs ont répondu aux questions posées par les visiteurs, qui ont pu découvrir, entre autres, différentes expositions thématiques, la classe bilangue, ou encore l’atelier théâtre.



Guise : à la découverte de Jeanne-d’Archttp://www.aisnenouvelle.fr/71467/article/2018-03-30/guise-la-decouverte-de-jeanne-darc


jeudi 29 mars 2018

L’Arche recueille la mémoire de Guise

hebergement d'image


L’Association de recherches culturelles historiques et éthnographiques (ARCHE), lors de son assemblée générale, a dévoilé un projet qui concerne tous les Guisards, et au-delà.

L’association souhaite devenir le lieu de rassemblement d’une base de données sur Guise. Et c’est à ce sujet que le président Jérôme Bonnin lance un appel : «  Nous sommes désireux de centraliser le maximum d’informations, photos, documents, plans et autres sur Guise. Les Guisards ont souvent dans leurs greniers, placards ou tiroirs des choses intéressantes dont ils n’ont pas idée. Nous les invitons à nous téléphoner ou à nous rencontrer, afin de numériser leurs documents et autres, et ainsi sauvegarder la mémoire de la ville.  »
Dans le même ordre d’idée, Avec Cédric Lajeunesse, alias Mario, «  nous nous sommes également investis dans l’interview des mémoires guisardes. Ainsi, si vous avez envie de laisser vos souvenirs sous forme de vidéo, nous nous................LIRE LA SUITE SUR LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE 

Le bureau a entièrement été renouvelé, conformément à ses statuts. Il se compose donc de Jérôme Bonnin, président ; Cédric Lajeunesse, vice-président ; Monique Debadier, vice-présidente ; Clément Mangot, secrétaire ; Benoît Charuel, secrétaire adjoint ; Martine Barre, trésorière ; Annie Baptiste, trésorière adjointe.

Contact : L’Arche, 46, rue de la Citadelle à Guise. Tél. 07 86 80 70 74 ou 06 11 42 85 64. ............. LIRE SUR LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE .................. L’Arche recueille la mémoire de Guisehttp://www.aisnenouvelle.fr/71458/article/2018-03-29/larche-recueille-la-memoire-de-guise

Majorettes Les Krystals Blues, Téléthon 2016, Guise (02)



Merci Sébastien Perrin pour ces belles vidéos 

mercredi 28 mars 2018

Pierre Pothron Atelier Expo au Familistère

hebergement d'image





Pour ce week-end de Pâques, mon atelier sera ouvert samedi et dimanche, l'occasion si vous visitez le Familistère d'y faire un passage.

Une matinée au Nouvion pour trouver son job d’été

hebergement d'image


Le centre socioculturel de la Thiérache du centre propose ce samedi matin au Nouvion, un forum destiné aux 16-25 ans pour trouver un travail saisonnier entre juin et septembre. Cinq cents offres seront proposées sur un large périmètre, dont certaines à l’étranger.

es grandes vacances qui approchent à grands pas ne sont pas synonymes de repos pour tout le monde. Au contraire, les jeunes en profitent pour faire leurs premiers pas dans la vie active et pouvoir gagner un peu d’argent pour leurs études. Cette période est aussi devenue au fil des années une opportunité pour tout demandeur d’emploi.


Les secteurs qui recrutent



Le forum va accueillir des recruteurs qui cherchent du personnel d’été dans le domaine de l’animation, le sport, le bien-être, la santé ou le service à la personne. Au total ce sont plus de 500 offres qui vont être disponibles.


A quel endroit ?





Les offres d’emploi sont à pourvoir en Thiérache mais pas seulement puisque les entreprises partenaires présentes viennent aussi du Saint-Quentinois, Cambresis et Avesnois.


Sur les 500 offres disponibles, une centaine concerne la France entière et l’étranger avec hébergement compris. «  Il y a un poste en restauration hôtellerie en Suisse ou un poste d’animateur jardinier dans un camping en Allemagne  », détaille Jordan Druelle, coordinateur des services civiques sur le pays de Thiérache et organisateur du forum auprès de Tac-Tic animation.


Localement, on cherche des animateurs d’accueil de loisirs diplômés BAFA, des coaches sportifs ou des vendeurs en produits de bien-être.


Qui est concerné ?



Tout public jeune adulte est concerné par ce forum, que ce soit les étudiants comme les demandeurs d’emploi. «  C’est ouvert à tous même si on cible davantage les 16-25 ans  », détaille Jordan Druelle.


Faites votre CV sur place



Pas utile de venir avec son CV sur place puisqu’un atelier avec ordinateur et imprimante permettra aux demandeurs d’emploi via un logiciel rapide et simplifié d’obtenir son CV en 15 mm.


Après un démarrage en 2017 sur La Capelle, le cru 2018 propose davantage d’offres même s’il n’est pas simple de mobiliser les acteurs de l’emploi un samedi matin.


Le rendez-vous de 2019 est déjà pris à Vervins, là où se tiendra le Forum de l’emploi de la Mission locale en avril prochain.
Une matinée au Nouvion pour trouver son job d’étéhttp://www.aisnenouvelle.fr/71425/article/2018-03-28/une-matinee-au-nouvion-pour-trouver-son-job-dete

Avant-première "Les Gens des Hauts - Guise l'idéaliste"

hebergement d'image

France 3 PicardieAvant-première "Les Gens des Hauts - Guise l'idéaliste"

Public
Assistez à l'avant-première du magazine inédit "Les Gens des Hauts - Guise, l’idéaliste" !

"Kamini nous amène à Guise et plus précisément au Familistère de Jean-Baptiste Godin. En compagnie de Jérôme puis de Cédric, nous pénétrerons au cœur de cet ensemble architectural d’une modernité étonnante. Nous rencontrerons Jeannine, la plus ancienne habitante du Familistère. Puis, coup de chaud avec Bruno, fondeur à l’usine Godin depuis plus de 40 ans ! Jérôme, fidèle écuyer de Kamini, nous propulsera en 3 coups de pédales à l’assaut du château fort où nous attend Nicolas du Club du Vieux Manoir. Patricia, passionnée de culture bio et amoureuse de sa terre nous présentera ses Copains de Thiérache. Puis nous terminerons en musique avec Florent, jeune accordéoniste talentueux."

RSVP : alice.donckele@francetv.fr

Guise, Familistère de Guise, KAMINI OFFICIEL, Club du Vieux Manoir, L'Aisne Nouvelle, Aisne-Info, Préfet de l'Aisne

lundi 26 mars 2018

Guise explose à Cambrai mais reste en vie

hebergement d'image


NATIONALE 3 - Le PAC a subi sa plus grosse défaite de la saison : 112-41. Une défaite sans conséquence, au classement du moins.

Il n’existait pas pire moyen de lancer ce sprint final. Le PAC Guise, en déplacement chez le deuxième Cambrai, n’a pas fait le poids. «  On a joué cinq minutes, regrette l’entraîneur Didier Dens. Les cinq premières.  » Largement menés à la mi-temps (17-56), les Guisards espéraient faire meilleure figure au retour des vestiaires.


« Une raclée »



«  On a essayé de se remobiliser  » note le technicien. Sans effet. L’écart a continué à grimper pour terminer à 71 points. «  Ça s’appelle une raclée, souffle Didier Dens. Je ne connais pas encore la raison de cet échec. On a manqué de réussite contrairement à eux. Mais on n’a pas défendu donc c’est plus facile de mettre des paniers. Il n’y avait rien.  »




Dans son malheur, le PAC a quand même de la réussite. Ses deux concurrents directs, Escaudain et Beuvrages ont perdu de dix points, respectivement contre Lille (B) (65-75) et à Margny (95-85). «  On est toujours en vie, se réjouit l’entraîneur de Guise. Il nous reste un match à gagner pour rester en N3.  » Et un seul match à domicile. Contre Charenton, qui vient d’infliger sa troisième défaite au champion Liévin (83-60). Pas la rencontre la plus évidente. Où il faudra exister plus que les cinq premières minutes...............LIRE SUR LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE ...............Guise explose à Cambrai mais reste en vie http://www.aisnenouvelle.fr/71260/article/2018-03-25/guise-explose-cambrai-mais-reste-en-vie