samedi 15 décembre 2018

Une soixantaine de gilets jaunes à Guise ce samedi



À Guise, le mouvement continue avec une soixantaine de gilets jaunes présents au rond-point Louis-Meurisse ce samedi après-midi. En plus du ralentissement de circulation, ils ont fait une ronde autour du rond-point en mémoire des huit personnes mortes lors des manifestations. Cette fois-ci, ce ne sont plus les gendarmes de Guise qui étaient présents, mais quelques gendarmes de Saint-Quentin. Pour Christian de Lesquielles-Saint-Germain, le mouvement n’est pas terminé  : « Il y a un peu moins de personnes présentes mais c’est normal, les gens commencent à rester en famille pour préparer les fêtes. C’est leur droit et je ne les critique pas. Si le mouvement prépare les fêtes, il ne s’essouffle pas et se poursuivra le temps nécessaire . »...…………..  LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE ………………Une soixantaine de gilets jaunes à Guise ce samedi  http://www.aisnenouvelle.fr/82650/article/2018-12-15/une-soixantaine-de-gilets-jaunes-guise-ce-samedi

vendredi 14 décembre 2018

Activité intense pour le stand de tir guisard


Les championnats régionaux indoor à 10 et 18 mètres ont eu lieu à Roye dernièrement.

Suite à ces championnats régionaux sont qualifiés pour les championnats de France à Lorient du 28 janvier au 2 février, Antoine Buronfosse et Eduardo Sanchez en précision, à la vitesse et au standard.
« Je suis persuadé qu’ils auront à cœur de bien représenter le club et la commune lors des France  », félicite François Thomasset, président du club de tir guisard.

L’équipe mixte composée de Marc-Antoine Faucillon et de Caroline Mourin a obtenu la 43ème place au niveau national soit la 1ère place pour le département et la 2ème des Hauts-de-France. La société de tir de Guise a organisé dans son stand le second tour « Aisne Espoir » pour les écoles de tir du département.

Quelque 23 jeunes ont pu ainsi s’y rencontrer, accompagnés par leurs parents et entraîneurs. Ils sont venus de Château-Thierry, Soissons, Vouël et Saint-Quentin pour se confronter dans des conditions différentes de celles qu’ils connaissent à l’entraînement et apprendre ainsi les prémices de la compétition…………… LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE ………………  Activité intense pour le stand de tir guisardhttp://www.aisnenouvelle.fr/82587/article/2018-12-14/activite-intense-pour-le-stand-de-tir-guisard

samedi 8 décembre 2018

A Guise, ralentissements et barbecue pour la centaine de manifestants



L’ambiance est bon enfant chez les gilets jaunes. Les manifestants sont postés à hauteur du giratoire Meurice. Si les ralentissements de circulation persistent, un barbecue a été monté pour une dégustation de merguez accompagnée de boissons sans alcool. Deux gendarmes sont présents. Si l’ambiance peut paraître champêtre, les discours restent déterminés, pour la centaine de gilets jaunes, « nous resterons là, même la nuit de Noël s’il le faut »...…………….  LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE ……….. A Guise, ralentissements et barbecue pour la centaine de manifestants http://www.aisnenouvelle.fr/82311/article/2018-12-08/guise-ralentissements-et-barbecue-pour-la-centaine-de-manifestants

dimanche 2 décembre 2018

À Guise, l’usine Majencia cherche un repreneur


Ce vendredi midi, les ateliers de l’entreprise Majencia sont calmes et silencieux, les derniers salariés quittent les lieux pour le week-end. «  On ne travaille pas le vendredi après-midi  », explique l’un d’entre eux. Les bureaux sont eux aussi très calmes.

La veille, le groupe annonçait par communiqué de presse la mise en redressement judiciaire de Majencia SA et Majencia Guise SAS par le tribunal de commerce de Nanterre. Un plan de continuation, que l’on met en place lorsque l’activité est viable et qu’il existe une possibilité de la sauvegarder, est aussi lancé. Une amorce à la cession de l’unité de production guisarde.

« Nous avons interdiction de communiquer »

Le groupe explique dans son communiqué : «  Le groupe Majencia a connu une année 2017 difficile avec un chiffre d’affaires en décroissance de 2,5 % (111,8 millions d’euros) et un résultat net en perte de 5 millions d’euros.  » Une conciliation avec ses créanciers a été mise en place «  afin de permettre la mise en œuvre d’une restructuration industrielle  ». Cette dernière a abouti à la fermeture de deux unités de production, celle de Jouy (Eure-et-Loire), transférée sur le site Bressuire (Deux-Sèvres) et celle de Baucouzé (Maine-et-Loire) transférée à Noyon, en août dernier. Les salariés s’étaient alors vus proposer un « plan de mobilité ».
Dans ce même document, l’entreprise justifie sa situation financière : «  Néanmoins, en août dernier, le groupe a subi une augmentation inédite des retards de paiement de ses clients et le chiffre d’affaires a marqué un décrochage important, en septembre. Tout a été mis en œuvre pour redresser la situation mais faute de marges de manœuvre suffisantes, le groupe a été contraint d’engager les mesures qui s’imposaient.  »

Sur site, les responsables ne peuvent s’exprimer. «  Nous avons reçu l’interdiction de communiquer.  » L’homme ne peut donner ni son nom ni son poste et bien entendu aucune autre information. Tout comme le directeur de Guise, Jean-Paul Rabout, le responsable, ne donne qu’une réponse : «  Un communiqué a été posté sur Facebook. Je ne peux rien dire de plus.  »



Des pistes pour une reprise du site ?


À la question, avez-vous trouvé un repreneur ? Pas de réponse. En ce qui concerne les salariés ? Direction et responsables ne sont pas plus loquaces. La communication du groupe basée à Paris est, elle, très prise pour répondre aux diverses sollicitations, visant à lever le voile sur le devenir des sites encore existants, et ne fournit pas plus d’information : «  Votre demande est transmise à M. Vincent Gruau, notre PDG. Il a plusieurs réunions. Il vous recontactera dès que possible.  » D’après nos confrères du Courrier Picard, Vincent Gruau, qui est aussi à la tête de l’unité de production de Noyon, se serait montré confiant sur l’avenir du site de Guise, avançant plusieurs pistes pour une reprise.

En janvier dernier, nous faisions déjà état des difficultés financières que traversait Majencia. En 10 ans, le site de production basé à Guise est passé d’environ 130 à 80 salariés……………. LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE …………   À Guise, l’usine Majencia cherche un repreneur http://www.aisnenouvelle.fr/81971/article/2018-11-30/guise-lusine-majencia-cherche-un-repreneur

jeudi 29 novembre 2018

À Guise, le bénévolat a été récompensé


À l’occasion de la journée mondiale des bénévoles, une remise de diplômes et de médailles a eu lieu samedi à Guise.

Ont été récompensés par un diplôme et plusieurs cadeaux, Olivier Ancelet, président de l’Art musical et directeur de l’école de musique ; Catherine Costenoble, de l’Association des familles ; Jean-Luc Dairin, de l’Union sportive ; Luc Dhenin, du Judo club ; Joël Durand, du Tennis club ; Philippe Filtopoulos, du Guise tai-chi yoseikan ; Hervé Florenty, de l’Association horticole et du Comité des cheveux blancs ; Alain Lapierre, de la Roue d’or ; Éliane Lorion, de l’association Camille Desmoulins ; Alain Meurant, du Club du vieux manoir ; Jean-François Perrin, de l’Association horticole.
Lors de cette journée, Jeannine Harnie, Maryse Prevot, Pascal Fondement et Albert Casas ont reçu la médaille de bronze de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif, de la sous-préfète Sonia Hasni.

La cérémonie était ponctuée de démonstrations ou de vidéos de clubs et associations de la commune………….  LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE ……  À Guise, le bénévolat a été récompensé http://www.aisnenouvelle.fr/81827/article/2018-11-27/guise-le-benevolat-ete-recompense

vendredi 23 novembre 2018

Un marché festif tout un week-end à Guise


Vendredi 7 décembre à 20 heures sera inauguré le marché de Noël mis en place par la commune sur la place Lesur à Guise. Il comprendra 19 chalets tenus par des associations, écoles et commerçants proposant des produits artisanaux. Avec les nouvelles décorations installées sur la place, le marché aura un charme qui ne manquera pas d’attirer de nombreux acheteurs ou visiteurs.

Le marché gastronomique et artisanal sera ouvert de 17 à 22 heures, les vendredi 7 et samedi 8 décembre, et de 10 à 22 heures le dimanche 9 décembre. Samedi, de 11 à 18 heures, promenades gratuites en petit train et en calèche. Dimanche, théâtre de marionnettes (gratuit), « Noël au grenier », à 15h30 à l’école maternelle
Les après-midi, concours de dessin et photo au chalet du père Noël, manège pour les enfants, distribution de bonbons et de clémentines. Des tickets de manège ½ tarif seront offerts auprès des associations et des commerçants exposants………….. LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE ……….. Un marché festif tout un week-end à Guisehttp://www.aisnenouvelle.fr/81600/
article/2018-11-23/un-marche-festif-tout-un-week-end-guise

mercredi 21 novembre 2018

Douze logements pour les seniors dans le centre de Guise


Dans le cadre de la revitalisation du centre bourg de la commune, la Ville avait décidé de redonner un caractère attractif et dynamique au centre ancien, notamment par la réfection d’immeubles vacants en logements de qualité et adaptés à la demande de la population guisarde dans le centre historique. La Ville a ainsi acquis, il y a quelques mois, deux immeubles en vue de créer une résidence d’une dizaine de logements avec certains logements adaptés aux seniors et PMR avec espace commun.

C’est dans ce cadre que l’office public de l’habitat de l’Aisne, Opal, va mettre en place un programme de douze logements locatifs pour seniors dans les deux immeubles situés 34 rue de la Citadelle et 35 rue de la Poterne. La Ville obtiendra alors un ensemble mobilier restauré et cohérent. Elle restera propriétaire mais en laissera la gestion à l’Opal. Cet ensemble, une fois achevé, viendra compléter le réaménagement du centre bourg………..   LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE …………….  Douze logements pour les seniors dans le centre de Guisehttp://www.aisnenouvelle.fr/81412/article/2018-11-19/douze-logements-pour-les-seniors-dans-le-centre-de-guise


samedi 17 novembre 2018

A Guise Fabienne Victorice interviewée par LCP pour un documentaire sur "la France qui n'a pas voté Macron"



A 16 h 30, fin de la manifestations à Guise. Les Gilets jaunes se dispersent lentement. Alors que Fabienne Victorice, une des organisatrices du mouvement, était interviewée par LCP pour un documentaire sur "la France qui n'a pas voté Macron", qui sera diffusé en mars.
Du côté de Guise, on parle de poursuivre le mouvement, oui ,mais à Paris. "Nous ne bloquerons plus Guise, maintenant il faut taper plus haut." "Tous à l’Elysée, Macron paie l’apéro", a-t-on pu entendre……………. AISNE NOUVELLE ………. Revivez la journée historique des Gilets jaunes dans l’Aisne http://www.aisnenouvelle.fr/81255/article/2018-11-16/suivez-en-direct-les-manifestations-des-gilets-jaunes-dans-laisne

Manifestation à guise 02120