dimanche 19 août 2018

Guise (N3) battu par Liévin (N2) en amical

hebergement d'image
Les hommes d’Aymeric Collignon peuvent ressortir des motifs 
d’encouragement, malgré la défaite contre Liévin.

Les Guisards, qui ont repris le chemin de l’entraînement, voilà deux semaines, ont disputé leur premier match amical, ce samedi 18 août à domicile, contre Liévin (N2). Devant une belle assistance (300 spectateurs !), comme toujours au gymnase Lesur. Ce sont les Liévinois de Ludovic Marie, Guisard de naissance, qui l’ont emporté dans l’Aisne. Le score : 59-72.

Menés de 18 points à la pause, les Guisards, entraînés par Aymeric Collignon, ont su réagir et élever leur niveau défensif pour remporter la seconde période. Ils rejouent en amical, ce jeudi 23 août (20 h 30) à Gricourt (Prénationale)…………….. LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE …………..  Guise (N3) battu par Liévin (N2) en amicalhttp://www.aisnenouvelle.fr/77263/article/2018-08-19/guise-n3-battu-par-lievin-n2-en-amical

samedi 18 août 2018

Guise (N3) attaque sa campagne de matches amicaux à Lesur

hebergement d'image
Oscar Norel fait toujours partie du noyau dur de Guise

L’équipe axonaise (N3) affronte celle de Liévin (N2), dirigée par Ludovic Marie, Guisard de naissance, en match amical, ce samedi 18 août à 18 heures au gymnase Lesur. À Guise, seuls Yassine Guaich (en vacances) et Étienne Beaurain (retenu par son travail) vont manquer à l’appel. En revanche, les spectateurs vont pouvoir découvrir la nouvelle recrue phare de Guise, Jean-Félix Moupégnou (36 ans ; 2,02 m). «  Jean-Félix, c’est le plus gros CV dans la jeune histoire du PAC  », comme l’a déjà dit Aymeric Collignon, le nouveau coach de Guise.

«  Pour moi, ce premier match amical marque vraiment le début de la saison  », déclare Aymeric Collignon.
À signaler que l’entrée est gratuite pour ce match amical………..  LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE…………... Guise (N3) attaque sa campagne de matches amicaux à Lesur http://www.aisnenouvelle.fr/77245/article/2018-08-18/guise-n3-attaque-sa-campagne-de-matches-amicaux-lesur

vendredi 17 août 2018

Maintien pac de guise

hebergement d'image
Merci à tous !                                                     
ARRÊT DE MORT DU            MONDE ASSOCIATIF AXONNAIS               —————-Le PAC de GUISE, comme toutes les associations sportives et culturelles axonnaises,  est touché de plein fouet par la décision prise  par le conseil départemental de l’Aisne de supprimer toutes subventions aux associations culturelles et sportives du département. Cette décision prise en catimini et de façon sournoise au cœur de l’été  ampute le budget prévisionnel du PAC de 5500 € à ajouter aux 6000€ non reconduits par la Communauté de communes « Thierache Sambre Oise(TSO) » contrainte pour sortir la tête de l’eau de vendre son territoire à des sociétés éoliennes qui défigurent notre magnifique coin de Picardie ... le PAC a ainsi perdu 11.500€ sur un budget de 72.000€ ... soit 16% de son previsionnel.Pourtant, il y a deux mois, à l’heure d’engager les depenses, des promesses m’avaient été faites ... « elles n’engagent que ceux qui les écoutent ».  La générosité du privé a ses limites: c’est bientôt la fin d’une magnifique épopée pour le PAC DE GUISE que je préside et qui donnait du bonheur et de l’espoir à tous ... et particulièrement à notre jeunesse dans un canton en perdition, oublié de tous, « laissé pour compte » de la république ... qu’elle soit en marche ou pas !!!Seule une mobilisation générale de ceux qui aiment le PAC et qui en ont les moyens  peut permettre au PAC de «  sauver sa peau » à ce niveau 
Partagez nombreux !

Décès du familistérien Fernand Patte

hebergement d'image
C’était une des figures du Familistère, 4e génération à être né sur le site et à avoir vécu sur place et travaillé à l’usine. Ce menuisier modeleur a fait toute sa carrière à la fonderie Godin notamment comme responsable de la caisserie. Il était aussi devenu au fil des années responsable des stands d’exposition des foires nationales et internationales de l’usine. Après avoir été médaillé d’or, il prend sa retraite et va alors œuvrer pour la sauvegarde du patrimoine Godin. Il est un de pilliers de l’association pour la Fondation du patrimoine Godin au côté de Guy Delabre et en prend la vice-présidence bien avant que le Syndicat mixte ne voit le jour et ne gère le site touristique très connu aujourd’hui. Comme son épouse avait été directrice de l’école maternelle Godin, Fernand Patte était aussi devenu Délégué départemental de l’Education nationale. Il était titulaire des Palmes académiques.

Plus jeune, il avait été un des membres fondateurs de l’Amicale laïque pour l’éducation populaire mais aussi membre de l’harmonie du Familistère. Depuis trois ans, il avait quitté Guise et le Familistère Cambrai pour raison de santé pour se rapprocher de son fils unique, médecin près d’Arras.
Ses obsèques seront célébrées ce vendredi 17 août à 14 h 30 au cimetière de Guise

Décès du familistérien Fernand Patte http://www.aisnenouvelle.fr/77192/article/2018-08-16/deces-du-familisterien-fernand-patte

jeudi 16 août 2018

Les brocanteurs ont fait de bonnes affaires

hebergement d'image
Ils étaient encore quelques centaines, ce mercredi, à avoir fait le déplacement pour vendre leurs objets. Placés au cœur de la ville, amateurs et professionnels se sont fait plaisir tout en arrondissant leur fin de mois.

Venus de Leschelle, installé rue des Docteurs-Devillers, Denis Leveugle ne regrette pas sa première brocante guisarde. «  Je suis arrivé dès 6 heures, ça a été dur à démarrer, mais ça marche plutôt bien  », lance l’exposant en milieu de journée. Son stand propose quelques objets de collection : appareils photos, trains miniatures, flacons de parfum ou mignonnettes.
Un peu plus loin, le Guisard Bertrand Dubois tient un stand avec quelques objets que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. «  J’ai vendu quelques magnétoscopes à 10 € pièce car beaucoup de gens qui ont des cassettes VHS en cherchent encore. J’ai aussi des cassettes vierges qui sont de plus en plus difficiles à trouver.  » Lui qui n’avait pas fait cette brocante depuis quelques années est surtout présent pour passer une bonne journée avec des amis.

C’est justement toute cette ambiance sympathique qui règne sur place où commerçants ou associations se mobilisent pour proposer leurs services. Il faut dire que le public est une fois encore au rendez-vous, l’occasion souvent de faire une sortie en famille en ce jour férié. Et si en plus on peut faire une bonne affaire alors ce n’est que mieux.

Les vêtements vintages ont du succès


Au cœur de la rue André-Godin, c’est l’euphorie. Le stand de vêtements vintage de Claudiane Hermans, venue de Tergnier, séduit. Ici tout est en vrac à 1 € pièce. On trouve des blouses ou des robes des années 70 et 80. Tout est neuf et issu d’une ancienne mercerie. «  Beaucoup de gens ont acheté pour des reconstitutions historiques, d’autres pour habiller des poupées , explique la vendeuse du jour, stupéfaite du succès. Je ne pensais pas connaître un tel succès, ça n’a été que du bonheur  ».

Plus loin, Paule Maillot, une enseignante retraitée de Saint-Quentin est aussi de la fête. Sur son petit stand, elle expose ses peintures sur de la vaisselle en porcelaine de Limoges. «  C’est la première fois que je suis présente sur cette brocante. J’essaie de vendre mes peintures, mais je viens surtout pour passer une journée avec une amie.  »

Du jouet, de la décoration, des vêtements pour enfants, des meubles ou de la vaisselle, ce grenier à ciel ouvert a proposé aux milliers de promeneurs du jour de réaliser de belles affaires à des prix raisonnables. Le stand de Stéphane, venu du village de Pargny-Filain, près de Laon, propose des livres ou des jeux vidéos à petits prix. «  Je fais ça par loisir, mais même avec des petits prix les gens tentent toujours de discuter, ça fait partie du jeu de la brocante. Pour moi ça m’aide à financer les logements de mes deux enfants qui font des études supérieures.  »

En fin de journée, il faut penser à remballer. Les poches sont pleines, les cartons vides. Le cru 2018 a encore été un succès……………. LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE …………….  Les brocanteurs ont fait de bonnes affaires http://www.aisnenouvelle.fr/77173/article/2018-08-15/les-brocanteurs-ont-fait-de-bonnes-affaires

lundi 13 août 2018

Plus de 10 000 chineurs attendus à Guise ce mercredi

hebergement d'image

En ce 15 août, aucune erreur possible, le lieu de rendez-vous des chineurs à 50 km à la ronde, c’est Guise. Pour cette 36e édition, beaucoup de réservations ont été enregistrées pour participer au second événement d’été de l’association organisatrice après les Du’Celtiques.

Kévin Jayet, président de l’association Tous unis pour animer Guise (Tupag), est plutôt serein à quelques heures du début de la brocante : «  On attend une belle brocante avec plus de 300 exposants et entre 10 000 et 15 000 visiteurs sur la journée.  »


Les organisateurs de ce grenier à ciel ouvert s’attendent à un nouveau succès même si chacun guette le ciel avec attention. «  Les bénévoles ont commencé le marquage des emplacements dès dimanche matin mais une partie a été effacée par la pluie. Le mélange de blanc de Meudon et de colle à tapisser s’est en partie enlevé, il faudra juste repasser même si tout n’est pas parti.  »

Une nouvelle forumule appréciée depuis 2017


Ce travail supplémentaire sur près de 2 km de linéaire est le prix à payer pour que les exposants puissent s’installer mercredi matin dans de bonnes conditions. «  Cette brocante représente une grosse préparation. Et le jour J, il reste à placer les exposants, gérer les mécontents et récupérer les paiements de dernière minute.  »

Depuis 2017, c’est vraiment la brocante qui a pris le dessus sur l’aspect braderie qui n’existe plus. «  À part quelques stands de restauration, on ne veut plus de marchands de vêtements qui ont la foire mensuelle. Cette nouvelle formule est plutôt appréciée par les gens de voir que la manifestation n’est plus qu’une grande brocante  », détaille le président de Tupag.

L’association organisatrice tiendra aussi un stand de boissons et de gaufres devant son local en bout de la rue Camille-Desmoulins car les bénéfices de ce rendez-vous du 15 août servent en grande partie à organiser la manifestation du début de mois, les Du’Celtiques.

Un stand pour s’inscrire au Family run


L’association des commerçants de la ville sera elle aussi présente sur cette brocante avec deux stands, dont un tenu spécialement pour les réservations du premier Family run du 23 septembre. Cet événement est une course ou une marche à faire en équipe. «  À chaque kilomètre, les participants sont recouverts de poudre de couleurs à base de pigments naturels et le 15 août correspond au lancement des inscriptions limitées à 400 places  », précise Perrine Bans, de l’Union des commerçants de Guise.

Le stand se situera rue des Docteurs-Devillers (entre le pont de l’Oise et la place Meurisse) rappelant que sur les 12 € demandés, un est reversé à l’association Sois fort Charly, association qui aura également un stand sur la brocante du 15 août. Le prix d’inscription comprend un tee-shirt blanc et des lunettes de protection.

Que ce soit le Family run ou la brocante du 15 août, les deux associations œuvrent pour dynamiser la ville, changer son image mais aussi faire travailler les commerçants. En ce 15 août, restaurateurs, cafetiers ou boulangers de la ville devraient tous être ouverts pour répondre à la vague des chineurs qui devrait s’abattre en ville entre 6 h et 18 h, avec le retour du beau temps en cadeau……………….  LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE …………………  Plus de 10 000 chineurs attendus à Guise ce mercredi http://www.aisnenouvelle.fr/77109/article/2018-08-13/plus-de-10-000-chineurs-attendus-guise-ce-mercredi

dimanche 12 août 2018

À Guise, on se bouscule au job dating de l’entreprise David

hebergement d'image
Dans le hall d’entrée du magasin de la zone d’activité, à côté des rayonnages, les candidats invités ou venus spontanément sont orientés. Parmi eux, Cyril Menut qui a fait le déplacement de l’Avesnois.
Tout juste rentré d’Asie, il vient tenter sa chance : «  J’ai vécu 5 ans en Chine où je travaillais comme directeur général pour une société française qui fabrique des aliments pour l’élevage porcin. J’aimerais pouvoir apporter mes compétences à l’entreprise David qui est un groupe connu et reconnu et j’aimerais pouvoir les aider à se développer là où ils ne sont pas  », détaille, quelques minutes avant son entretien, cet habitant de Taisnières-sur-Hon qui souhaiterait intégrer l’équipe comme technico-commercial.

Un candidat âgé de 16 ans

Ce profil atypique figure parmi la longue liste des candidats présents. Allan Lagouge est sans doute la candidature qui a le plus surpris l’équipe de recrutement.
À 16 ans, ce jeune collégien a tenté sa chance comme tout le monde. «  J’ai terminé ma 3e à Guise et je rentre au lycée Condorcet de Saint-Quentin à la rentrée pour préparer un bac Pro. Mais ce qui m’intéresse vraiment, c’est la mécanique agricole, c’est pour cela que j’ai été invité à me présenter à un entretien  », explique ce jeune bien décidé à se réorienter dès que possible dans la voie qu’il souhaite pour ensuite intégrer l’entreprise locale.
Novice ou expérimenté, chacun a tenté sa chance et a été reçu, tel est l’idée du job dating. «  C’est très positif en termes d’image et en termes d’efficacité, note le directeur technique du groupe, Julien Leroy. J’y vois deux intérêts : celui de rencontrer des candidats potentiels et celui de se créer un vivier pour proposer des postes qui ne sont pas ouverts.  »
Il promet une réponse à chaque candidat. Au total, 24 personnes ont été reçues en entretien sur la journée…………..   LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE ……………..  À Guise, on se bouscule au job dating de l’entreprise David http://www.aisnenouvelle.fr/77016/article/2018-08-10/guise-se-bouscule-au-job-dating-de-lentreprise-david