mercredi 15 novembre 2017

L’intercommunalité n’aide plus le centre social de Guise

hebergement d'image

Le couperet est tombé. Plus question pour l’interco de venir en aide au centre social Adepagui. Trois personnes sur cinq devraient être licenciées


Le sort du centre social tient du bon vouloir des financeurs, c’est-à-dire la Caisse d’allocation familiale (CAF) et l’intercommunalité Sambre et Oise (CCTSO).
La collectivité à dit non a l’unanimité : non à combler les 28 000 € de déficit et à voter les 60 000 € d’aide annuel. «  Depuis deux ans, la situation est très compliquée. On n’a fait que financer depuis des années et le boulot n’a pas été fait », a clairement lancé le président Hugues Cochet. Et de préciser : « Cette année encore, la CCTSO a accompagné l’association dans ses projets en faisant le choix de participer à près de 25 % du budget de l’association, ce qui représente environ 90 000 €. Cet accompagnement financier a aussi toujours été suivi d’un appui technique par les services de la communauté de communes à travers de nombreux projets (lieu accueil enfant-parent, etc.) »
La CAF, partenaire majoritaire qui finance le centre social à hauteur de 40 %, rendra bientôt sa décision mais cette dernière réclame un effort de la collectivité pour qu’elle-même en fasse un en retour.
Les robinets financiers se ferment de partout. Le centre social Adepagui sous la forme actuelle est donc condamné. Il est possible que la CAF laisse un agrément dit de « vie sociale » avec le maintien de deux emplois sur les cinq. «  Considérant l’importance du maintien d’une vie associative sur le territoire, principalement liée à l’accueil et à l’accompagnement des publics en difficulté, la communauté de communes se tient prête et reste à disposition de l’association, pour envisager la reprise d’un projet redimensionné, dans une structure plus légère » précise le président dans un communiqué.
Les locaux, qui appartiennent aussi à la CAF, sont à vendre. Le prestataire en demande 400 000 €. La Ville et l’intercommunalité refusent cette proposition.

Quel avenir pour les accueils de loisirs ?

Le centre social a jusqu’alors la gestion des accueils de loisirs sur Guise et Aumale pour un coût annuel de 74 000 €. La communauté de communes décide de maintenir ce service et de le gérer elle-même dès 2018 pour un coût estimé à 60 000 € par an.
L’intercommunalité n’aide plus le centre social de Guisehttp://www.aisnenouvelle.fr/52780/article/2017-11-15/lintercommunalite-naide-plus-le-centre-social-de-guise

REVOIR Défilé patriotique, 14 juillet 2017, Guise (02)

Merci Sébastien Perrin pour cette vidéo !

LA CAMERA EST LA...GUISE 1er MAI 1983 Défilé des Sociétes Sportives

Merci Christian Menendez pour cette belle vidéo

mardi 14 novembre 2017

Travaux rue des Docteurs Devillers

Police Municipale de Guise
L’attention des riverains du quartier des Coutures en rapport avec les travaux de réfection du revêtement de chaussée de la rue des Docteurs Devillers
Le Département, en partenariat avec la commune, programme des travaux de réfection des enrobés sur chaussée de la T(RD 1029) sur le tronçon compris depuis le giratoire Meurisse jusqu’à l’intersection avec l’avenue des Lilas, du mercredi 22 novembre à 8h00 au vendredi 24 novembre 2017 à 7h00.
Pour minimiser les contraintes de circulation et les diverses nuisances générées par ce type de travaux, il a été décidé de faire travailler les entreprises de jour comme de nuit durant 48 heures.
- Les deux journées : opérations de préparation.
- Les deux nuits : opérations de rabotage et de mise en oeuvre du tapis d’enrobés.

Durant ces 48 heures, voici les contraintes de circulation auxquelles vous allez être confronté depuis le giratoire Meurisse jusqu’à l’intersection avec l’avenue des Lilas.
- Le stationnement sera interdit de jour comme de nuit
- Durant les 2 nuits (de 19h00 à 7h00), la circulation rue Devillers se fera uniquement dans le sens descendant de la zone vers le giratoire Meurisse.

Pour les véhicules venant de la rocade et/ou du centre-ville, une déviation via la rue Sadi Carnot, la rue de la République, le chemin rural dit « Du Pendu » entre Lesquielles et Guise sera mise en place.
En complément, une déviation pour les véhicules extérieurs à Guise sera mise en place par le Département via l’itinéraire Leschelle, Le Nouvion en Thiérache, Etreux.
- Durant les 2 jours (de 8h00 à 19h00), une circulation alternée sera mise en place rue Devillers par feux de chantier et/ou manuellement.

Merci de votre compréhension.

Le familistère de Guise clôture le bicentenaire de Godin avec une exposition sur l'industrie

hebergement d'image

Jusqu'au 24 juin 2018, l’exposition Des machines au service du peuple clôture l’année du bicentenaire de la naissance de Godin. Elle retrace l’industrialisation et l’accélération des changements techniques propres au XIXè siècle, si chers à l'industriel.
Dans sa conviction profonde, Jean-Baptiste André Godin était persuadé que le développement de l'industrie serait bénéfiques pour les classes laborieuses. Il croyait en la neutralité de la technique. Car si la classe ouvrière est asservie par les machines sous le régime capitaliste, elle lui est profitable sous le régime utopiste que défend Godin : celui de l’association du capital, du travail et du talent.

En bref, son opinion est celle du penseur utopiste Charles Fourier, pour qui grâce à la capacité productive des machines, la société devient abondante et chacun en bénéficie.

Du 7 octobre 2017 au 24 juin 2018, le familistère présente son exposition Des machines au service du peuple, qui présente quelque 150 pièces, rares ou inédites, empruntées auprès de collections privées ou d’institutions comme le MuCem, le Musée des Arts et Métiers, le musée Carnavalet, l’Académie François Bourdon au Creusot, l’Institut National de la Propriété Industrielle, ou encore la collection historique d’Orange.

L'occasion de revenir sur l’industrialisation et l’accélération des changements techniques propres au XIXè siècle à travers la présentation de la machine à vapeur, emblème du progrès, mais aussi le chemin de fer, figure de transformation sociale. Enfin, l'exposition permet aux visiteurs de se plonger dans l'univers des grandes messes de l’industrie que sont les expositions universelles, admirées par Godin. 

Infos pratiques


Le familistère de Guise est ouvert toute l'année de 10h à 18h sauf du 1er novembre au 28 février inclus où il sera fermé le lundi.

► Les tarifs :
Plein tarif : 9,00 €
Réduit : 6,00 € (sur présentation d’un justificatif pour les étudiants, les 10-18 ans, les demandeurs d’emploi et les personnes handicapées)
Réduit : 4,00 € (partenaires conventionnés)
Visite guidée sur inscription : 2 € (en complément du droit d’entrée)

Gratuit pour les moins de 10 ans, détenteus de la carte de presse, et la carte ICOM.

Atelier jeune public : 5 € (de 6 à 10 ans)
Fermeture de la billetterie à 17h.



Aisnehttp://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/aisne