samedi 31 décembre 2016

vendredi 30 décembre 2016

BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE

hebergement d'image
Située dans les locaux de la bibliothèque d’entreprise de Jean-Baptiste–André Godin, la bibliothèque est devenue municipale depuis les années 1980. Elle est ouverte du mardi au samedi inclus et accueille le grand public ainsi que les scolaires qui s’y rendent pour différentes activités : ateliers d’écriture, heure du conte, participation à des prix littéraires, travail autour de l’histoire locale et autres. Elle développe des partenariats avec différents établissements : Ehpad, résidence pour personnes âgées, écoles, établissements médico-pédagogiques, bibliothèque départementale…Elle propose aussi des expositions, des conférences et différentes animations tout au long de l’année.

INFOS PRATIQUES

HORAIRES :
LundiMardiMercrediJeudiVendrediSamediDimanche
MatinXX09H30 12H00XX09H30 12H00X
Après MidiX14H30 17H3013H30 17H0014H30 17H3014H30 17H3013H30 17H00X

jeudi 29 décembre 2016

Une médaille pour l’engagement associatif de ces Thiérachiens

hebergement d'image
Président départemental des médaillés, Thierry Mortecrette a épinglé Evelyne et Gilles Geoffroy.
Puisieux-et-Clanlieu
Habitants de Puisieux-et-Clanlieu, Évelyne et Gilles Geoffroy ont reçu, à Fère-en-Tardenois, la médaille de bronze de la Jeunesse, des sports et de l’engagement associatif. La cérémonie s’est déroulée dans la salle des fêtes, dans le cadre de la journée mondiale du bénévolat organisée par le Comité départemental des médaillés et la Communauté de communes
http://www.lunion.fr/8564/article/2016-12-28/une-medaille-pour-l-engagement-associatif-de-ces-thierachiens

mercredi 28 décembre 2016

CRUPILLY: collision entre deux véhicules

hebergement d'image
Ce mardi matin vers 10 h, un accident de la circulation s’est produit dans le centre du bourg, rue de Lavaqueresse entre deux véhicules. Le choc a été violent mais on ne déplore qu’un blessé léger.
Le conducteur du premier véhicule, un Renault trafic d’une société chauffagiste qui circulait pour quitter le village s’est retrouvé sur la gauche de la chaussée au moment ou un autre véhicule arrivé en face.
Le véhicule d’en face qui lui arrivait dans le village était conduit par un homme de Saint-Algis de 56 ans, légèrement blessé. Les hommes du centre de secours de Guise et de Marly-Gomont sont intervenus sur place. L’homme a été transporté au centre hospitalier de Guise. La gendarmerie a effectué les constats d’usage.
http://www.aisnenouvelle.fr/region/region-en-direct

mardi 27 décembre 2016

Entre Marcy et Origny, deux blessés dans un accident de la circulation

hebergement d'image

Ce mardi 27 décembre, peu avant 15 heures, un engin agricole a percuté une voiture qui circulait sur la départementale 1029, entre Marcy et Origny-Sainte-Benoite. L’un des côtés de la Citroën a été déchiré par la pelle du tracteur.
Sur place, les pompiers de Saint-Quentin et de Ribemont sont intervenus, alors que la gendarmerie sécurisait le lieu en mettant la route sur une voie à cette heure de grande affluence.
Les deux personnes se trouvant dans la voiture ont été évacuées vers le centre hospitalier de Saint-Quentin pour des examens de contrôle.
http://www.aisnenouvelle.fr/region/entre-marcy-et-origny-deux-blesses-dans-un-accident-de-la-ia16b108n435850

Accident entre Origny St Benoite et Regny

Alerte Actu: Accident entre Origny St Benoite et Regny sur la D1029. Une voiture et un poids lourd sont entré en collision. Prudence à l approche du secteur...
plus d'infos dès que possible !

lundi 26 décembre 2016

Fillette renversée à Fresnoy-le-Grand: le conducteur ivre condamné à 3 ans de prison ferme

hebergement d'image

L’homme qui a percuté une fillette de 10 ans le jour du réveillon a quitté le tribunal de Saint-Quentin pour le centre pénitencier de Laon, ce lundi
Des retrouvailles arrosées avec un ami à Guise, puis une bouteille de vodka achetée et vidée au volant de sa voiture, et enfin un accident de la route à Fresnoy-le-Grand, où une fillette de 10 ans est violemment percutée sur le trottoir, à quelques heures du réveillon. Âgé de 35 ans, Mickaël Plancot, le conducteur, était à la barre du tribunal de Saint-Quentin, ce lundi après-midi, en pleurs, et a tenté de justifier son comportement.
L’intéressé est récidiviste.Déjà trois mentions au casier pour des faits similaires, dont la dernière remonte à octobre 2015. D’ailleurs, il venait juste de récupérer son permis en juillet dernier, après une précédente annulation.

« Danger public »

« Je veux bien comprendre que vous ayez des problèmes, que votre situation financière s’aggrave, vous possédez de nombreux crédits pour de nombreuses habitations et vous êtes aujourd’hui sans emploi, lance la présidente Sabine Orsel. La jeune fille a rejoint l’unité de soins intensifs du CHU de Lille, c’est peut-être le miracle de ce Noël. Mais elle est victime de multiples fractures aux bras, jambes, pieds, au bassin, occasionnant une incapacité temporaire de travail de quatre mois, voire plus. » Lucie venait de quitter la maison de son oncle, où elle était venue fêter Noël, pour aller chercher de la mayonnaise chez sa grand-mère, 50 mètres plus loin.
« Il n’en peut plus, il a même tenté de se suicider, il se soignait de son addiction pour l’alcool, il est surendetté mais il n’a jamais tenté de s’enfuir à l’arrivée des gendarmes car avec son taux d’alcoolémie aussi élevé (3,10 g/l de sang), il ne pouvait plus bouger », plaide l’avocate de la défense Me Aude Gilbert-Carlier.
Laure Camus, procureur de la République, qualifie « cet alcoolique de danger public », rappelant au passage que les différents services lui avaient déjà tendu la main précédemment. Le procureur requiert un mandat de dépôt et cinq ans de prison, dont un avec sursis, la révocation du précédent sursis (six mois), la confiscation et la destruction de son véhicule.
Condamné à cinq ans de prison dont trois ferme, trois ans de mise à l’épreuve, Mickaël Plancot a quitté le tribunal de Saint-Quentin pour rejoindre le centre pénitencier de Laon

http://www.aisnenouvelle.fr/region/fillette-renversee-a-fresnoy-le-grand-le-conducteur-ivre-ia16b108n435789

ESPACE LE FAMILIA

hebergement d'image hebergement d'image

L’espace culturel Le Familia est situé rue Camille Desmoulins, dans la plus ancienne rue de Guise. Rénové récemment, cet espace peut accueillir de nombreuses expositions, vernissages, inaugurations. Il abrite également le musée dédié à Camille Desmoulins, personnage révolutionnaire emblématique natif de Guise mis en place par l’association Camille Desmoulins

MUSÉE CAMILLE DESMOULINS

Camille Desmoulins a été un phénoménal révolutionnaire qui a consacré toute sa vie à lutter contre l’oppression, la corruption, l’inégalité, le système anti-laïque de l’ancien régime.
Le 12 juillet 1789 aurait pu être le jour de notre fête nationale, et le drapeau de la République française aurait pu être vert. Ce jour-là, dans les jardins du Palais-Royal, à l’annonce du renvoi de Necker par Louis XVI, et pressentant une épouvantable répression des gardes suisses et allemands, ce jeune homme de 29 ans appelle des citoyens à prendre les armes. Le signe de reconnaissance des « soldats de la patrie » est la cocarde verte, que Camille vient d’inventer, comme s’il était aussi le poète de la Révolution. Il entraînera la foule vers la révolution et l’espérance, espérance qu’il incarnera à tout jamais.
Il fonda REVOLUTIONS DE FRANCE ET DE BRABANT le 28 novembre 1789. Son journal devait durer ainsi jusqu’au mois de juillet 1792, soit 86 numéros. Ce journal, le monument le plus incisif, le plus étincelant, le plus cruel souvent, le plus inspiré toujours, de la Révolution française, consistait en une brochure hebdomadaire recouverte de papier gris et ornée d’une gravure la plupart du temps caricaturale.
Puis vinrent les 7 numéros du VIEUX CORDELIER, son credo politique (dont un publié après sa mort), indestructible monument de pitié, de généreuse ardeur, de courage et d’humanité.

La France se reconnaissait, pour ainsi dire corps et âme, dans ces pages éloquentes jaillies de cette source d’inspiration: le cœur, d’où naissent non seulement les grandes pensées, mais les grandes résolutions et les grandes actions.
Victime de son indulgence, horrifié par le sang et la Terreur, Camille Desmoulins sera abandonné par Robespierre, son ami d’enfance, condamné à mort par le Tribunal révolutionnaire et guillotiné le 5 avril 1794 (16 germinal an II) avec Danton et les « Indulgents » , pleurant sa chère Lucile et son fils Horace.

Après la visite de l’Espace “Le Familia” rendez-vous au pied de la statue de Camille Desmoulins, Place d’Armes pour une rencontre en chair et en bronze !
Texte rédigé par l’Association Camille Desmoulins
Président de l’association : Mr Philippe GALLET, 57 BD Jean Jaurès, 02120 GUISE
CONTACT :
Téléphone : 03.23.61.80.80

dimanche 25 décembre 2016

Fresnoy-le-Grand: le chauffard qui a renversé la fillette avait plus de 3 grammes

hebergement d'image

Une petite fille a été fauchée sur le trottoir, samedi, alors qu’elle se rendait chez sa grand-mère. Le conducteur, avec plus de 3 g d’alcool dans le sang, a été placé en garde à vue.
Le Réveillon de Noël a tourné court pour ces parents, venus de Haute-Garonne passer les fêtes en famille à Fresnoy-le-Grand. Ce samedi, leur petite fille de 10 ans a été percutée rue Olivier-Deguise, à Fresnoy-le-Grand. Le chauffeur a été contrôlé positif au test d’alcoolémie.
Il est aux alentours de 17 heures lorsque le drame se produit. L’enfant quitte la maison de son oncle et sa tante pour se rendre chez sa grand-mère, qui habite une centaine de mètres plus bas, non loin de la gare. Elle venait de traverser la route et marchait sur le trottoir lorsqu’une Kangoo l’a fauchée. Le conducteur, ivre, a perdu le contrôle de son véhicule à la sortie d’un virage. La voiture s’est déportée sur la gauche, avant de finir sa course dans une palissade.
Les sapeurs-pompiers de Fresnoy ont administré les premiers secours à la fillette, en attendant les directives du SMUR. Finalement, l’enfant a été transportée vers le centre hospitalier de Saint-Quentin, pour être ensuite héliportée au CHRU de Lille. Elle souffre de multiples traumatismes au niveau des membres inférieurs et présente des fractures au niveau du bassin et deux jambes. Ce dimanche, son pronostic vital n’était pas engagé.
Suite à l’accident, les forces de l’ordre ont eu des difficultés à sortir le chauffeur de son véhicule, celui-ci étant sous l’emprise de l’alcool. L’éthylotest a révélé un taux de plus de 3g/l. Une bouteille de vodka vide a d’ailleurs été retrouvée sur le siège du passager. L’homme de 35 ans, domicilié à Brancourt-le-Grand, est connu des services de gendarmerie en raison de plusieurs affaires liées à l’alcool.
Il a été placé en garde à vue et paraîtra en comparution immédiate ce lundi. Sa Renault a été saisie, avec retrait immédiat du permis de conduire

http://www.aisnenouvelle.fr/region/fresnoy-le-grand-le-chauffard-qui-a-renverse-la-fillette-ia16b108n435712

Bohain-en-Vermandois : la voiture volée retrouvée accidentée

Cette affaire de vol de véhicule aura été vite résolue par les gendarmes de la communauté de brigades de Bohain-en-Vermandois. Dans la nuit du 24 au 25 décembre, une Opel garée devant le domicile de son propriétaire, rue Pasteur, a disparu vers 3 heures du matin. Elle a été rapidement retrouvée dans la commune voisine à Seboncourt, rue de l’Église, à 4 kilomètres. Mais l’automobile était accidentée.
Les militaires ont ouvert une enquête pour retrouver l’auteur des faits.
http://www.aisnenouvelle.fr/region/aisne/saint-quentinois/bohain-en-vermandois

Zumba Asso Play, Téléthon 2016, Guise (02)

Très belle vidéo de Sébastien Perrin

  merci Sébastien !!!

samedi 24 décembre 2016

Fresnoy-le-Grand : une fillette gravement blessée, fauchée par une voiture

hebergement d'image

Vers 17 heures ce samedi, une fillette de 10 ans a été percutée sur un trottoir rue Olivier-Deguise, à Fresnoy-le-Grand. Le chauffeur a été contrôlé positif au test d’alcoolémie.

L’enfant blessée se rendait chez sa grand-mère lorsque l’accident s’est produit. Elle venait de quitter la maison de son oncle et sa tante. Originaires de la région de Toulouse (Haute-Garonne), ses parents et elle sont venus passer Noël en famille, à Fresnoy.

Selon les premiers éléments, le conducteur en cause a perdu le contrôle de son Kangoo, à la sortie d’un virage. Il a coupé la route vers la gauche, avant de venir faucher la petite fille sur le trottoir pour s’immobiliser dans un portail. Le trentenaire, habitant de Brancourt-le-Grand, a aussitôt été placé en garde à vue.

L’enfant, sérieusement blessée, était toutefois consciente au moment de son transport vers l’hôpital de Saint-Quentin. De là, elle devait être héliportée vers Lille.
http://www.aisnenouvelle.fr/region/fresnoy-le-grand-une-fillette-percutee-par-un-chauffeur-ivre-ia44b0n435676

Ce samedi 24 décembre vers 17h15 en agglomération de Fresnoy-le-Grand, une fillette de 10 ans a été fauchée par une voiture
Ce samedi 24 décembre vers 17h15 en agglomération de Fresnoy-le-Grand, une fillette de 10 ans a été fauchée par une voiture. L’automobiliste âgé de 35 ans environ a manqué son virage et est allé percuter l’enfant qui marchait sur le trottoir opposé, rapportent nos confrères du Courrier Picard.
Grièvement blessée, la petite victime a été transportée au centre hospitalier de Saint-Quentin et doit être héliportée dans la soirée en direction du CHU de Lille.

L’automobiliste a été interpellé par les gendarmes et placé en garde à vue, suspecté d’avoir pris le volant avec un taux d’alcoolémie positif.
L’enfant était venue du Sud de la France, avec ses parents, pour réveillonner dans la famille. Elle se trouvait à 100 mètres de la maison de sa grand-mère où elle se rendait lorsqu’est survenu le choc.
Pompiers et gendarmes se sont déplacés en nombre dont le commandant en second de la compagnie de Saint-Quentin, le capitaine Philippe Démaret.
http://www.lunion.fr/8063/article/2016-12-24/aisne-une-fillette-gravement-blessee-fauchee-par-une-voiture

Un café-philo avec les élus à Guise

hebergement d'image
Hugues Cochet et Jean-Louis Bricout (à gauche) étaient de la partie.
Guise
Le dernier café-philo, dont les débats sont arbitrés par le professeur de philosophie Philippe Henry, a eu lieu au Familistère, en présence du député Jean-Louis Bricout, du maire de la commune Hugues Cochet, et d’un nombreux public.
À la question philosophique : « les hommes politiques peuvent-ils faire tout ce qu’ils veulent .........

jeudi 22 décembre 2016

Le gîte récompensé pour sa fibre verte à Proisy

hebergement d'image
La secrétaire d’État à la Biodiversité a récompensé le gîte « La Haie fondue ».
Jean-claude Thiéfaine, propriétaire du gîte « La haie fondue » et de son conservatoire, a récemment été récompensé pour son action envers la biodiversité
http://www.lunion.fr/7635/article/2016-12-21/le-gite-recompense-pour-sa-fibre-verte-proisy

mercredi 21 décembre 2016

Le marché couvert au cœur de la fête à Lesquielles-Saint-Germain

hebergement d'image
Parmi les animations de Noël se trouvait l’inauguration de ce nouveau lieu
La municipalité, en partenariat avec le Centre communal d’action sociale (CCAS), innove tous les ans pour changer et rendre plus belle la traditionnelle fête de Noël. Sur la place richement décorée, il y avait au programme le week-end dernier vente de friandises, parade des mascottes, l’arrivée du Père Noël en calèche, démonstration de Zumba ..........
http://www.lunion.fr/7528/article/2016-12-20/le-marche-couvert-au-coeur-de-la-fete-lesquielles-saint-germain

lundi 19 décembre 2016

Guise: circuit court pour le repas de Noël

hebergement d'image
David Batteux et le chef Christophe Fiécha ont travaillé main dans la main

Guise
Mercredi, les lycéens de l’établissement Dolto ont dégusté leur repas de Noël : mini-bûche aux épinards et saumon fumé à la crème au citron, ravioles de queue de bœuf confit, cassolette de boudin blanc au porto, viande bovine et finger de légumes, choux à la crème de petits pois, pour finir par une charlotte aux fruits de la passion en guise de dessert
http://www.lunion.fr/7135/article/2016-12-18/guise-circuit-court-pour-le-repas-de-noel

dimanche 18 décembre 2016

VOYAGE EN UTOPIE suite

hebergement d'image
"L'hygiène, une question sociale", Budapest et ses thermes illustrent à merveille cet équivalent de la richesse cher à Godin

Godin rêvait de voir fleurir des Familistères dans toutes les villes de France et même du monde! Rejoignez-nous et vous aussi, faites partie du voyage! Envoyez-nous vos photos d'un bout du Familistère en voyage ou postez-les sur Instagram ou twitter avec les hashtags #VoyageEnUtopie #UtopianTrip Pour ceux qui n'auraient pas encore nos trop chouettes tote bags, ils sont disponibles dans notre boutique pour la modique somme de 5€ Maryse! 

samedi 17 décembre 2016

Dernier jour de visite du fort 2016 demain dimanche

hebergement d'image
Les services techniques de la Ville de Guise sont en train de remettre en état le pont d'accès à la Porte Ducale ! Un chantier impressionnant, mais qui n'empêche pas le passage, car nous sommes ouverts jusque dimanche aux visites, avant deux semaines de fermeture pendant les vacances

vendredi 16 décembre 2016

Animations en pagaille au Foyer rural de Villers-lès-Guise

hebergement d'image Le Foyer rural a passé la barre des 100 adhérents et poursuit ses animations.
Avec 56 danseurs, 43 choristes et 2 membres honoraires, le Foyer rural de Villers-les-Guise, affiche une belle santé. C’est donc avec plaisir que son président, François Bidaux, a dressé le check-up de l’association lors de l’assemblée générale qui s’est tenue jeudi 8 décembre, dans la salle des fêtes du village...............
http://www.lunion.fr/6801/article/2016-12-16/animations-en-pagaille-au-foyer-rural-de-villers-les-guise

jeudi 15 décembre 2016

RECORD DE FRÉQUENTATION POUR LE FAMILISTERE

hebergement d'image hebergement d'image

Cette année 2016 nous avons dépassé le seuil des 65 000 visiteurs. Merci à toutes et à tous d'être venus visiter le Familistère de Guise !
Si vous souhaitez visiter le site cette année, vous avez jusqu'à dimanche avant la fermeture annuelle. Sinon rendez-vous en 2017, le jeudi 5 janvier!

mercredi 14 décembre 2016

Football/Interdistricts: ce sera le duo Bougriou - Lefèvre à l’US Guise

Depuis que l’US Guise s’était séparée d’Alain Puchaux il y a un mois, le club avait comme obligation, pour éviter d’être en infraction, de trouver un entraîneur diplômé pour couvrir celui qui a assuré l’intérim, Michel Lefévre, auparavant responsable de la réserve.

Ce dernier avait annoncé qu’il ne resterait pas à la tête de l’équipe qui évolue en PID, mais suite aux nombreuses sollicitations de ses joueurs, il a changé d’avis. Il aura comme prête-nom Gérard Bougriou, âgé de 71 ans et très connu par certaines générations dans l’Aisne et le Nord pour avoir coaché des jeunes et la réserve de l’OSQ, l’équipe DH d’Hirson et celle de CFA2 de Cambrai.

Titulaire du DEF avec un sacré vécu de joueur à un bon niveau et ensuite d’éducateur, il arrive à Guise pour rendre service à titre gracieux pour une pige de quatre mois à partir de mi-février 2017.
http://www.aisnenouvelle.fr/region/footballinterdistricts-ce-sera-le-duo-bougriou-lefevre-ia44b0n434398

Guise : les Chiens visiteurs prodiguent du bonheur à la maison de retraite

hebergement d'image

L’association des Chiens visiteurs a offert une tranche de bonheur aux résidents de la maison de retraite. Elle recherche toujours des bénévoles
Sourire et émotion ont été les maîtres-mots de cette animation pas comme les autres, en fin de semaine dernière à l’hôpital-maison de retraite.
L’association Chiens visiteurs, basée à Bohain, est venue apporter un peu de bonheur en cette période de fêtes en présentant quelques chiens aux personnes âgées. Les chiens tenus en laisse par les maîtres ont déambulé dans les différents étages de la maison de retraite pour ne laisser personnes de côté.

« On est de plus en plus sollicité »

Au total, neuf chiens ont illuminé les regards des anciens et ont fait remonter des souvenirs en surface. « Chez nous, on avait des petits ratiers mais aussi un Berger allemand », se souvient Mariette. À 94 ans, la veille dame multiplie les caresses au colley venu la saluer.
« C’est la première fois qu’on vient ici, on est de plus en plus sollicité », explique la responsable de l’association Élisabeth Kreb. Visiblement cette première prise de contact laisse envisager une suite car cette après-midi festive s’est très bien passée avec des résidents réceptifs et des chiens avec plein d’amour à donner, « le but c’est vraiment d’offrir des sourires sur les visages, ça les fait parler. Généralement, ils en parlent encore pendant les deux jours qui suivent nos visites » poursuit la responsable régionale de l’association.

Une cession au printemps

L’association n’intervient pas du jour au lendemain auprès des personnes âgées. Les bénévoles sont formés et les chiens aussi. Il y a des notions de sécurité à aborder.
Une prochaine cession devrait avoir lieu au printemps prochain, avis aux amateurs qui sont propriétaires de chiens et qui souhaiteraient intégrer l’ équipe des bénévoles qui intervient sur 17 maisons de retraite.
Il n’y a pas de race de chiens plus qu’une autre, chiens de races ou bâtards, petits ou gros sont les bienvenus, « les petits chiens c’est plus pratique pour aller sur les genoux des résidents ou sur les lits », poursuit Élisabeth Kreb.
Le printemps, c’est aussi à cette période que les chiens visiteurs devraient de nouveau venir rendre visite aux résidents Guisards. En novembre, c’était ceux de la résidence Saint-Médard qui en avaient bénéficié.
http://www.aisnenouvelle.fr/region/aisne/thierache/guise

lundi 12 décembre 2016

Saint-Quentin: certains cours encore suspendus mardi au lycée La Ramée

hebergement d'image
L’incendie qui a touché samedi une partie du lycée La Ramée devrait avoir des conséquences jusqu’à la fin de la semaine. Aucun cours n’a pu être assuré ce lundi. Demain, mardi 13 décembre, les élèves de Seconde et de Première pourront une nouvelle fois rester à la maison même si un accueil est prévu.

En revanche, le cours pour les Terminales, les BTS, et les deuxièmes années de classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) auront bien lieu. La direction a mis le paquet pour pouvoir assurer l’enseignement pour les classes ayant des examens en fin d’année scolaire
http://www.aisnenouvelle.fr/region/saint-quentin-certains-cours-encore-suspendus-mardi-au-ia16b108n434098

Demain 13 décembre Picardie Matin à Guise (usine de ceintres)

hebergement d'image

Prochaine émission le 13 Décembre à 09h50 - dans une usine de cintres à Guise (02)

S.N.E.I.P (Société Nationale d'Extrusion Injection des Plastiques)

r Jules Ferry, 02120 GUISE
Fabrication, négoce de produits et demi-produits en matières plastiques
Cintres.fr est une filiale de SOS cintres production, société leader en France dans la fabrication des cintres en plastique entièrement recyclables avec plus de 100 millions d’unités vendues chaque année et produites dans son usine de Guise en France.
Aujourd’hui SOS Cintres production est distribué partout dans le monde auprès des créateurs, des centrales d’achats ou des grandes surfaces.

dimanche 11 décembre 2016

Stéphane Beaurain : «On s’en sort très bien, sans bobos et sans suspensions »

hebergement d'image
Les Guisards ont dû batailler ferme pour décrocher leur neuvième succès en dix journées, ce samedi 10 décembre, à Soissons (83-89). Le PAC reste coleader du championnat. Un match marqué par les nombreux coups de sifflet et une guirlande de techniques (5).
Dans sa salle, Soissons a mené la vie dure au PAC de Guise. Devant au score à la mi-temps (48-47), les Soissonnais, en mode guerrier, ont été menaçants jusqu’au bout. Mais ils ont joué en seconde période sans intérieur. À partir de là, c’est compliqué. « On ne peut pas jouer au basket sans intérieur », déclarait après coup l’entraîneur soissonnais, Christophe François.
« C’est une parodie d’arbitrage. Ce qui m’embête, c’est le manque de cohérence », lâchait Fred Dieppe (42 ans), le joueur de Soissons-Cuffies, en regardant le tableau d’affichage. 61 fautes d’équipe au total (36 contre 25), et cinq techniques (3 contre 2).
L’intérieur de Soissons-Cuffies, Kanté, a pris une technique (pour contestation) et sa cinquième faute au milieu du deuxième quart-temps ! À sa sortie du terrain, il a donné un bon coup de pied dans la chaise. « Ce qui nous fait mal, c’est le 13 (Kanté), ils nous enlèvent notre intérieur », reconnaissait Fred Dieppe, amer.

« Noël avant l’heure »

Un festival de coups de sifflet dans tous les sens et le jeu s’en est trouvé haché. « C’était Noël avant l’heure », disaient certains sur un ton ironique. Soissons-Cuffies a concédé sa cinquième défaite d’affilée en championnat.
De son côté, le PAC de Guise a su éviter le piège et reste coleader du championnat. « On a joué contre une équipe de Soissons-Cuffies qui a vendu chèrement sa peau. On s’en sort très bien, sans bobos et sans suspensions », reconnaissait Stéphane Beaurain, le coach guisard. Un technicien privé de trois éléments et qui a aligné un Alexandre Nicolaï blessé au genou.
SOISSONS-CUFFIES AISNE – PAC DE GUISE : 83-89
(22-20 ; 26-27 ; 15-25 ; 20-17)
Gymnase Jean Davesne de Soissons. Environ 80 spectateurs. Arbitrage de MM. Mygardon et Tichoux.
SOISSONS-CUFFIES AISNE : Edoura-Gaena 19 (dont cinq à 3pts), Kerenflech 17 (dont un à 3 points), Boutaïbi 15 (dont un à 3pts), Itoua-Lombo 11, Kanté 9, Moliné 5, Bekkouche 4, Dieppe 2, Hostettler 1. 36 fautes d’équipe, dont trois techniques.
PAC DE GUISE : Delbart 20 (dont quatre à 3pts), Norel 14, Nicolaï 15, Guaich 13 (dont un à 3pts), Grimon 13, Vatin 12 (dont deux à 3pts), Mangataye 2, Vanneste. 25 fautes d’équipe, dont deux techniques.
http://www.aisnenouvelle.fr/sport-region/basket-ball

samedi 10 décembre 2016

Saint-Quentin: incendie au lycée la Ramée, les cours du lundi sont annulés

hebergement d'image
Pour les jeunes de Guise qui poursuivent leurs études à Pierre de la Ramée
 
Ce samedi, vers 15 h, un début d’incendie s’est déclaré dans la salle des professeurs du Lycée Pierre de la Ramée, alors que l’établissement était vide. Par mesure de sécurité, l’établissement n’assurera pas les cours lundi.
Ce samedi après-midi, les sapeurs pompiers de Saint-Quentin ont été appelés pour un début d’incendie au lycée Pierre de la Ramée, rapportent nos confrères de l’Aisne nouvelle. C’est un employé d’astreinte qui a donné l’alerte après avoir entendu l’alarme et vu de la fumée s’échapper de la salle des professeurs.
Si la cause reste pour l’heure inconnue, la thèse d’un court-circuit, au niveau du tableau électrique situé dans la salle, est privilégiée. Les résidents des logements de fonction qui jouxtent l’établissement, ont été évacués le temps de l’intervention. Le feu a été circonscrit rapidement, évitant aux flammes de se propager dans les salles de cours.
Par mesure de sécurité, le chef de l’établissement, Francis Lafeuille, a préféré suspendre les cours du lundi : « La cause n’est pas encore déterminée. S’il s’agit d’un problème électrique je ne veux pas prendre de risque. Nous n’assurons pas les cours lundi. », a-t-il précisé. Les enseignants, quant à eux, devront être relogés dans une nouvelle salle, le temps de la réfection du local « fortement endommagé
 http://www.lunion.fr/node/854242

Le fort au marché de Noël de Guise

hebergement d'image

C'est parti, depuis hier ! Nous sommes sur le marché de Noël de Guise tout le week-end, place Lesur... Venez y rencontrer les membres du Club du Vieux Manoir, mais aussi découvrir les produits de la boutique de site du Château : jeux, jouets, produits locaux, reproductions historiques... De quoi trouver les cadeaux de Noël que vous cherchez : ) Les bénéfices des ventes participent à l'achat de matériel et matériaux pour la restauration du Château, alors n'hésitez plus !!

vendredi 9 décembre 2016

Prénationale Masculine : Guise sur ses gardes à Soissons

hebergement d'image
Le PAC de Guise, actuel coleader de Prénationale masculine, se rend ce soir chez une équipe de Soissons dans une spirale négative.
    Pour le dernier match de championnat de l’année, Soissons-Cuffies reçoit le PAC de Guise, ce soir. Deux équipes, deux trajectoires. Guise fait partie du trio de tête avec Chantilly et Gouvieux. Ces trois-là ont huit victoires chacun en neuf journées. De son côté, Soissons-Cuffies est sur une série de quatre défaites.
L’entraîneur soissonnais, Christophe François, a conscience qu’elle pourrait se poursuivre : « On est dans le dur. On sort de quatre défaites qui ont laissé des traces. Elles sont regrettables au regard du classement (6e), car nous pourrions être derrière le trio de tête. Mais ce n’est pas le cas. On ne va pas se chercher d’excuses, il y a parfois des phases compliquées dans une saison, nous sommes clairement dedans. Maintenant, on ne doit rien lâcher. Il faut redresser la tête et se battre avec les moyens qui sont les nôtres en ce moment, malgré les blessures et les indisponibilités. »

« C’est le match piège par excellence »

Mais le coach soissonnais sait que la pression est sur les épaules adverses. « La réception du coleader en cette période ne tombe pas au meilleur moment, mais il faut les jouer. Guise est sur une bonne dynamique et n’a pas le droit de perdre », déclare Christophe François.
Du côté du favori, le PAC de Guise prend ce match très au sérieux. « C’est le match piège par excellence. Le coach adverse connaît mieux que personne les joueurs et les systèmes du PAC, indique le président du PAC, Yves Chatelain. Il faut ne rien lâcher en défense. Si nous contrôlons Hernes Itoua, le meilleur marqueur de la ligue, sans oublier Mickaël Kerenflech, ça devrait passer. J’ai confiance dans l’attaque guisarde. » Celle-ci est en feu et vient de passer 112 points à Gricourt.
SOISSONS-CUFFIES AISNE - PAC DE GUISE
Gymnase Jean-Davesne de Soissons.
Arbitrage de MM. Mygardon et Tichoux.
SOISSONS-CUFFIES AISNE : F. Dieppe, L. Gomes, M. Bekkouche, M. Kerenflech, A. Moline, A. Boutaïbi, H. Itoua, D. Kanté, B. Hostettler. Entraîneur : Christophe François.
PAC DE GUISE : O. Norel, F. Grimon, M. Ghammadi, R. Gallet, J. Vanneste, A. Delbart, W. Vatin, D. Mangataye, A. Nicolaï, Y. Guaich. Entraîneur : Stéphane Beaurain

http://www.aisnenouvelle.fr/sport-region/basket-ball

Ribemont: légèrement blessée dans une sortie de route

hebergement d'image

Dans la nuit du jeudi 8 au vendredi 9 décembre, vers minuit, une automobiliste de 24 ans, habitant Villers-le-Sec, a perdu le contrôle de sa Volkswagen Polo alors qu’elle circulait sur la D 12 dans le sens Villers-le-Sec/Ribemont. Dans une grande descente, où la vitesse est limitée à 70 km/h, et après avoir heurté le talus, la voiture a traversé la route avant de s’arrêter dans le fossé opposé.
              
Souffrant du cou et du dos, la jeune femme a été sortie de la voiture, avec beaucoup de difficultés, par les sapeurs-pompiers de Ribemont, avant d’être transportée à l’hôpital de Saint-Quentin. Les gendarmes de Ribemont étaient également sur place. La route glissante est certainement la cause de cette sortie de route.
http://www.aisnenouvelle.fr/region/ribemont-legerement-blessee-dans-une-sortie-de-route-ia16b108n433584

Zumba Asso Play, Téléthon 2016, Guise (02)

Belle vidéo de Sébastien Perrin

mercredi 7 décembre 2016

Fuite de gaz au collège Camille-Desmoulins à Guise

hebergement d'image

Mercredi 7 décembre en tout début d’après-midi, une odeur de gaz, provenant de derrière les cuisines, a alerté le personnel de cuisine du collège Camille-Desmoulins.
Aussitôt prévenu la principale, Corinne Fitos, a fait évacuer la vingtaine d’élèves présents, fait couper le gaz et prévenir les pompiers ainsi que la direction académique.
Sur place les pompiers de Guise, sous la direction du capitaine Philippe Goguillon de la caserne du Nouvion-en-Thiérache, n’ont rien détecté, mais ont sécurisé le terrain en attendant l’arrivée de l’équipe d’urgence de GRDF.
Tout devrait rentrer dans l’ordre pour recevoir les élèves jeudi matin
http://www.lunion.fr/node/852460

Lâcher de lanternes volantes, Téléthon 2016, Guise (02)

Belle vidéo de Sébastien Perrin ! merci Sébastien !

mardi 6 décembre 2016

Guise : Patrick Talon, au service des pompiers depuis 44 ans

hebergement d'image
Le chef de centre Patrick Talon raccrochera le casque dans quelques mois tout comme deux autres de ses collègues. Les pompiers vont amorcer le virage du renouveau.
Aussi fidèle à sa moustache qu’à sa caserne, Patrick Talon commande le centre de secours depuis 24 ans. Avec au compteur 44 ans de service sous le casque, le chef de centre attend la quille, plus que quelques mois avant de tourner la page de toute une vie d’abnégation et de partage. En 2018, il mettra fin à cette longue et belle carrière de sapeurs-pompiers volontaire et à son commandement qu’il juge « ingrat et compliqué ».
Patrick Talon partira en 2018, son adjoint Roger Michaux (41 ans de service) qui préside également l’Union des sapeurs-pompiers de l’Aisne lui en 2017, tout comme l’employé Jean-Pierre Charpentier (39 ans de service) qui fait partie du personnel administratif et technique. C’est donc toute un pan de la caserne qui tombe, reste à assurer la relève. Pas si simple. « Pour le centre de secours, les prochains mois vont être un grand tournant avec ces départs à la retraite. »

Une gestion au jour le jour voire heure par heure

Diriger du personnel volontaire reste une situation délicate. « Il faut s’adapter à la disponibilité du personnel. Il arrive d’être juste ou au contraire trop nombreux. C’est une gestion au jour le jour voire heure par heure car les volontaires ont des impératifs professionnels et personnels qu’il faut gérer », explique Patrick Talon. Pour ces raisons, le centre donne la priorité à des pompiers de Guise de manière à être le plus réactif possible vis-à-vis des secours.
Une cinquantaine de personnes se relayent jour et nuit toute l’année, dont seulement cinq femmes. « C’est une bonne équipe motivée et appréciée de la population qui répond toujours présent », se félicite le commandant Talon.
L’homme voit rouge en avril 1973. À 63 ans, cet ancien cadre de chez Général Electric de Saint-Quentin découvre l’univers des pompiers étant adolescent. Il devient alors volontaire et c’est naturellement qu’il effectue son service militaire dans ce domaine. « J’ai passé tous les grades et j’ai suivi toutes les formations jusqu’à celle de chef de colonne, le premier de l’Aisne à valider cette formation. ça va faire 44 ans que je suis sapeur-pompier. »
De toute cette vie dédiée à l’autre, le commandant ne peut se résoudre à accepter la mort. « J’ai vécu beaucoup de choses, je suis allé sur beaucoup d’interventions. Les années 80 étaient synonymes d’accidents de la route et de la mort des jeunes le samedi soir. Heureusement, il y a eu beaucoup de progrès des véhicules. Je me souviens aussi de beaucoup de voitures écrasées contre les arbres en bordure de route. On rentre chez soi avec et on essaye de s’endormir avec ça. »
Modeste, Patrick Talon associe le travail de toute une équipe quand les vies peuvent être sauvées. « L’important, c’est l’esprit d’une équipe soudée. Je me souviens avoir contribué à sauver des enfants tombés à l’eau, qu’on a secourus et réanimés, c’est formidable et ça vous marque. Il faut pouvoir prendre les bonnes décisions et très rapidement, c’est parfois compliqué vis-à-vis de certaines situations. »

La relève par les Jeunes sapeurs

En termes d’effectif, le gradé dit « accepter toutes les bonnes volontés mais il faut avoir de la disponibilité et habiter Guise » insiste-t-il.
Le meilleur vivier de la relève est puisé chez les Jeunes sapeurs-pompiers. Chaque samedi matin, ils sont une vingtaine à être initiés aux bases de cette activité. « L’objectif, c’est de les amener jusqu’au brevet au bout de quatre ans pour les retrouver comme pompiers volontaires avec des délais d’intégrations courts. »
Patrick Talon ne s’inquiète pas de la relève, il a juste quelques doutes sur sa succession. Qui pour lui succéder et diriger l’équipe ? Il ne voit pas non plus l’intérêt d’une direction professionnelle. Il a encore un peu de temps pour y penser et anticiper au mieux cette passation de pouvoir.

lundi 5 décembre 2016

Guise: rencontre avec Benoît Lecas, seul homme esthéticien de Thiérache

hebergement d'image  
Benoît Lecas dans son institut, avec un appareil permettant d’oxygéner et d’hydrater la peau.

Benoît Lecas est le seul homme esthéticien de Thiérache. Son parcours, les services dispensés dans son institut, la clientèle…

dimanche 4 décembre 2016

Le Château sera au Marché de Noël de Guise

hebergement d'image

C’est presque devenu une tradition, le Château Fort de Guise participera de nouveau cette année au Marché de Noël organisé par la Ville de Guise du 9 au 11 décembre prochain !

Vous y rencontrerez les bénévoles du Club du Vieux Manoir qui vous présenteront l’association et les chantiers de jeunes ; et vous y retrouverez les produits de notre boutique de site : jeux, jouets, livres et bandes-dessinées, apéritifs médiévaux, et plein d’autres idées cadeaux ! Les bénéfices des ventes participent directement à l’achat de matériaux pour la restauration du Château…

samedi 3 décembre 2016

Guise : « il m’a fendu le crâne »

hebergement d'image
Le 17 septembre, rue des Acacias à Guise, une dispute de couple dégénère. Une gifle part. Elle se cogne la tête contre l’arête d’un mur. Le sang coule. Alertée par le bruit, la mère de la victime, qui habite juste en dessous monte avec son compagnon. « Appelle les gendarmes, il m’a fendu le crâne », lance la fille à travers la porte. Le duo parvient à entrer, le concubin violent écarte l’homme du bras, puis prend lui-même un coup.
Les gendarmes arrivent, le Guisard de 28 ans est interpellé. À 21 h 55, son alcoolémie est de 3,32 g/l de sang. « J’avais bu cinq ou six litres de bière », se rappelle-t-il d’une journée dont il n’a que des « flashs » la soirée avançant, n’ayant aucune souvenance de l’origine de la dispute. « J’étais alcoolique à l’époque. Je buvais dès le matin, sinon je ne me sentais pas bien, j’avais des suées », explique-t-il lundi à la barre du tribunal de Saint-Quentin.
Depuis les faits, le jeune homme assure avoir décroché, s’être sevré lui-même et ne plus boire guère que du Panaché. Et peu encore. « Je ne veux pas perdre mon fils. » La substitut du procureur s’interroge sur la fiabilité de cette abstinence décrochée à la force du poignet. Elle requiert 8 mois de prison dont 4 mois avec sursis. La présidente y ajoute quatre mois ferme, visiblement encore moins convaincue.

vendredi 2 décembre 2016

Prochains évènements à Guise !

Mardi 06 Décembre : Le groupe théâtre vous donne rendez vous à 14h au Collège Camille Desmoulins afin de vous présenter ;  « Y’a plus de saisons !! » Entrée gratuite / Inscription à l’accueil du Centre.
Vendredi 16 Décembre ; L’année 2016 se termine au Centre ; par le repas  annuel de convivialité avec les usagers, adhérents et non adhérents, autour d’un menu festif et une animation dansante par Eric Dan & Carole. Prix ; 18€ adhérents & 21€ non adhérents.
Samedi 17 Décembre ;  Goûter traditionnel avec une ambiance musicale et dansante animé par Eric Dan & Carole. Ouvert à tous {Familles ; Adultes ;  Séniors}. De 14 heures à 18 heures.  Petite restauration sur place. Participation aux frais : 3€ Adhérents & 5€  Non adhérents ; Enfants {-12ans 2€}.
Pour toute activité, inscription obligatoire : Centre Social ADEPAGUI-TA, 70 Place d’Armes 02120 Guise. 03.23.05.81.00

jeudi 1 décembre 2016

Guise: des arbres abattus boulevard Pequereau

hebergement d'image
Des travaux impressionnants mais nécessaires.

Guise Des travaux d’abattage ont bloqué le boulevard Pequereau à la circulation, mercredi, entre l’Oise et le boulevard Pequereau
http://www.lunion.fr/848802/article/2016-12-01/guise-des-arbres-abattus-boulevard-pequereau

Guise : un dessin pour redonner le sourire aux soldats

hebergement d'image
À l’approche des fêtes, la Société des volontaires demande à des enfants de dessiner pour les soldats français qui sont en opération.
Pour la troisième fois, la section Nord-Pas-de-Calais-Picardie de « la Société des volontaires », organise une opération consistant à demander aux enfants des écoles primaires de réaliser un dessin, accompagné de quelques mots à destination des soldats français engagés à l’extérieur ou dans l’opération « sentinelle », sur le territoire. Comme l’exprime Jean-François Cochet, le correspondant de la section, « pour avoir été un de ces soldats il y a 20 ans en ex-Yougoslavie, je peux attester du réconfort que procure ce genre d’attention venant d’enfants. »
Sur la commune, les élèves de l’école Godin se sont dépassés pour réaliser des dessins plus beaux les uns que les autres et ainsi apporter un peu de joie et de couleurs de Noël aux soldats français loin de chez eux.
Pour l’occasion, Jean-François Cochet était accompagné de Jacques Costemend, un ancien pompier de la BSPP. Ils en ont profité pour indiquer aux enfants où allaient partir les dessins et les inciter à s’investir dans des activités bénévoles ainsi qu’à participer aux cérémonies du souvenir.
Les citoyens, établissements scolaires, maisons de retraite, qui voudraient se joindre à cet élan de solidarité peuvent contacter l’association à l’adresse suivante : scoub02@ sfr.fr

Un rapprochement
avec la Russie

Cette année, dans le cadre du rapprochement entre l’association et des associations d’anciens combattants de Russie, l’association voulait jumeler des établissements français avec des écoles russes. Ce jumelage se fera principalement par des échanges via internet et n’a d’autre but que la découverte mutuelle des particularités de l’enseignement dans les deux pays. Afin de finaliser ce projet auprès de l’ambassade, il était donc demandé aux écoles participant à l’action « un dessin un sourire » leur adhésion ou non à ce projet. En effet, si pour l’instant ce n’est qu’une prospection, l’idée devrait prendre son essor en début d’année

http://www.aisnenouvelle.fr/region/guise-un-dessin-pour-redonner-le-sourire-aux-soldats-ia16b109n432503