vendredi 20 septembre 2013

Jean Husson épinglé par la Légion d'honneur...une feuille simple nous suffira..

hebergeur image
Monsieur Husson a été mon professeur d'histoire au collège de la place Lesur...j'avais fait un article sur lui aux débuts du blog...(http://guisefrancis.blogspot.com/2013/07/une-feuille-simple-nous-suffira.html) je suis heureux aujourd'hui de copier cet article de l'Aisne nouvelle. Et je suis heureux de cette décoration, moi le militaire, ma médaille militaire, ma médaille de l'OTAN et les autres que je ne citerais pas ...la Légion d'Honneur est la plus belle...permettez moi de vous féliciter Monsieur Husson...sachez que je vous ai toujours apprécié.

A sa création et dans l'esprit de Napoléon, la Légion d'honneur devait récompenser des valeurs civiles ou militaires avec Jean Husson cette haute distinction réalise fort justement la synthèse des qualités militaires, civiques et professionnelles.
 
Recevoir la Légion d'honneur est un acte honorable, il s'adresse à des personnes droites, honnêtes et respectueuses. Pour Jean Husson, sans aucun doute toutes ces qualités sont réunies. Figure incontournable de la vie guisarde l'homme est un sacré personnage. Fils d'une famille ouvrière de six enfants, son père travaille chez Godin, il a toujours été fidèle au monde qu'il l'entoure.
Maire de Guise dans les années 1970
Avec une carrière bien remplie au sein de l'éducation nationale comme professeur d'histoire et de géographie, puis comme principal adjoint au collège de Guise et de principal des collèges de Sains-Richaumont, Marle et Vervins Jean Husson va s'investir dans la vie associative et municipale de sa ville. Conseiller municipal puis maire de Guise de 1971 à 1977 il n'oubliera jamais ses 28 mois de service militaire dont 24 passés en Algérie. C'est d'ailleurs avec beaucoup d'émotion et d'amour que Monsieur le professeur va conter aux officiels et à ses amis venus l'honorer en ce vendredi soir d'octobre l'histoire de ce petit gars du Piton Bleu.
Humain et généreux
Chef de poste isolé avec une section sur Piton Bleu dans le Tassala, Jean participe à des opérations, des accrochages, des ratissages et des embuscades. C'est le lot quotidien de toutes les unités. Affecté à une vaste campagne de pacification dans le secteur d'Ain Temouchent après les opérations du plan Challe, le général Perrotat commandant la zone centre Oranais parle du jeune guisard en ces termes « Par son action humaine, empreinte de générosité, il a été dans cette région un excellent artisan du rapprochement des communautés européennes et musulmanes. »
C'est le colonel Christian Baissibey, choisi par Jean Husson qui va avoir l'honneur de lui épingler au revers de son veston la haute distinction. Dans la salle et sur la scène, les officiels, les anciens combattants, les porte-drapeaux, son ami Serge Struve avec qui il a partagé sa vie et l'anisette de chez Raymonde en Algérie pendant un an et bien entendu sa famille avec qui Jean Husson partage tous ces moments intenses de reconnaissance. Une feuille simple nous suffira....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire