jeudi 30 mai 2019

Du chemins des dames à la Bosnie


Encore des souvenirs du collégien de la place Lesur … qui aurait pu croire que j'allais vivre toutes ces aventures quand j'ai quitté Guise pour l'armée ?

Chalons en Champagne Etat Major de la 2°DB... On va devenir une nouvelle armée...une armée professionnelle...Plus d'appelés...que des engagés !

Un matin le chef d'état major m'a appelé pour me donner une mission importante. Recruter les nouveaux soldats engagés et les former ...comme soldats et comme secrétaires d'état major. Pour le recrutement ce fut simple les centres de recrutement me proposaient des volontaires, je les recevais et je faisais mon choix.
J'ai donc recruté 30 futurs secrétaires 25 hommes et 5 femmes ...la formation pouvait commencer... (à noter que cette mission ne me déchargeait pas de mon emploi principal à la section stages et examens)
J'étais chef de section des engagés, désigné par le chef d'état major et j'avais établi un programme dans lequel toutes les matières étaient enseignées... beaucoup de sport, d'apprentissage de la bureautique d'état major et connaissances des différentes armes composants la division... enfin c'est ce qu'on appelait dans le temps les classes.
La dernière semaine était consacrée à un camp de base à Mourmelon pendant lequel je leur ai fait visiter les différents régiments de la division... infanterie, arme blindée cavalerie, Génie à Charleville et Artillerie à Suippes. Les trois derniers jours de la formation se terminaient par un raid.
J'avais choisi le scénario avec une embuscade comme lors de mon opération survie de Mont Louis et une marche sur le chemin des dames dans la neige du mois de décembre 1997. Nous avons souffert...
Il faisait tellement froid que j'ai demandé l'hébergement au curé de Margival que je connaissais bien car c'était mon aumonier quand j'étais en poste au CEC. Pas de soucis pour monsieur l'abbé … il ne m'avait pas vu depuis plus de 10 ans ! Quand il a ouvert il s'exclamé "Francis!!! que deviens tu ?" il m'a juste demandé combien j'avais de "bipèdes".
Le soir je leur ai permis d'aller au café du village pour se réchauffer avec une boisson chaude...
Le lendemain matin nous avons chanté le chant de la place du village pour "réveiller" les habitants...
Alors que je préparais mes soldats pour le retour sur la 10 °DB sur la place du village Chalons en camion... mon colonel m'a appelé sur mon portable et m'a dit " Major ! mission choisir 15 des engagés qui partiront avec vous au mois d'aout en Bosnie..." Bonne nouvelle...j'allais repartir en opération extérieure...à Mostar cette fois.
Le lendemain à Chalons c'était la cérémonie de remise des képis à mes engagés...et à l'issue de cette prise d'armes, nous avions organisé un petit pot auquel les parents des jeunes soldats avaient été conviés.
A cette occasion j'ai pu les rencontrer et j'ai demandé aux mamans des filles si elles acceptaient que je prenne leurs filles avec moi pour aller en OPEX à Mostar... elles ont accepté et j'ai donc pu emmener trois des cinq filles en Bosnie..... elle étaient sous ma responsabilité … dur dur de veiller sur des filles dans un univers d'hommes sans famille sur place !
Encore une belle période de ma carrière ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire