vendredi 31 mai 2019

La leçon de choses



Je n'ai pas terminé d'évoquer mes souvenirs d'enfance … avant le collège de la place Lesur à Guise, il y a eu l'école primaire de Villers Cotterêts … et j'en ai …. des souvenirs comme cette leçon de chose ...
Quel beau titre que cette leçon de chose! C'est ce qu'on enseignait aux écoliers à mon époque. La nature était très présente en classe. Ces cours que nous dispensait notre instituteur me passionnaient. Il était question d'éclipses de soleil, de feuilles des arbres et de leurs fruits comme les châtaignes ou les noix. Il aimait particulièrement les éclipses et nous restions avec lui dans la cour de l'école à scruter le ciel...tant mieux car pendant ce temps là...pas de cours ....pas de dictée ni d'interro !

Un après midi, quand nous sommes arrivés en classe, sur le bureau du maitre il y avait un bocal rempli d'eau…Chacun s'interroge du regard. L'enseignant nous demande d'approcher de son bureau et de nous installer en arc de cercle. Dans le récipient nage une drôle de petite bête…une boule noire avec une queue. L'instituteur nous dit que c'est un têtard que nous allons nourrir et qui deviendra grenouille, triton ou salamandre. La salamandre est l'emblème de Villers Cotterêts... J'aurais bien voulu en voir une en vraie...

A partir de là, chaque jour, nous amenions un petit bout de viande à notre bête qui est devenue la mascotte de la classe. Elle se transforma petit à petit en grenouille verte. C'était vraiment un ravissement pour moi de voir la transformation…si bien que j'ai trouvé des têtards dans une mare et que j'ai fait comme à l'école…je nourrissais mes escargots et mes têtards.

Un jour, le maitre nous dit que nous allions faire de la dissection ou vivisection…mots barbares et ce fut barbare… Il sort notre grenouille de son bocal, l'endort avec un bout de coton et la plante sur un plaquette de bois…à l'aide d'un couteau, il la coupe et nous montre l'intérieur de l'animal….J'étais horrifié! Le soir, je suis allé voir mes têtards, il n'en restait plus qu'un…le plus fort…il avait mangé la queue des autres qui gisaient au fond du bocal…

Je suis allé rejeter cet assassin dans un mare d'eau et je ne me suis plus jamais occupé de ces bestioles…Comment peut on aimer les sciences après ça? enfin, pas les sciences, les leçons de choses…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire