dimanche 29 octobre 2017

À Bohain-en-Vermandois, une seconde vie pour les bouchons

hebergement d'image

a scène se déroule vendredi 27 octobre, en face de l’ancienne sucrerie (route de Brancourt-le-Grand). Plusieurs personnes vident des sacs de bouchons dans le godet d’un Manitou. L’engin, conduit par Éric Maudens, se dirige ensuite vers un camion. Objectif : le remplir rapidement.
L’opération est essentiellement réalisée grâce à des bénévoles des antennes des Bouchons d’amour de Bohain, de Moÿ-de-l’Aisne et de l’association la Maison bleue. Une fois par an, un camion est affrété dans ce secteur de la commune, où l’association locale entrepose les sacs
Peu après 10 heures, le routier a pris la direction d’une société installée en Belgique. C’est là que les bouchons, préalablement triés, seront recyclés. La transaction n’est pas neutre. Elle rapporte aux Bouchons d’amour 235 euros par tonne. Presque neuf tonnes ont été expédiées, l’autre matinée.
«  En 2016, pour la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, nous avons soutenu plus de 30 projets, pour un montant total de 43 556 euros  », explique Maurice Forgon, président de l’antenne locale des Bouchons d’amour. Les projets s’adressent à des personnes en situation de handicap.
Un chèque de 1 724 euros a été remis, lundi 23 octobre, à une habitante d’Aubenton, près d’Hirson. Elle a besoin d’un fauteuil électrique, qui coûte 32 000 euros. «  Nous apportons un reste à charge à des personnes qui ont besoin d’un fauteuil manuel, électrique, ou qui doivent aménager leur domicile, leur véhicule… Nous épaulons aussi des associations. Cela a été le cas avec le Fil d’Ariane, à Laon, pour l’achat d’une machine à lire. Nous avons aidé le club d’athlétisme de Belleu (près de Soissons), et un club de tir pour l’achat d’une carabine ambidextre », se souvient Maurice Forgon.
Il rappelle que presque tous les bouchons en plastique peuvent être recyclés, sauf «  ceux qui viennent de produits toxiques  ». Bénévole depuis 2001 en faveur de l’association que parraine l’humoriste Jean-Marie Bigard, Maurice Forgon a noué de nombreux contacts sur le secteur. Avec, à chaque fois, des points de collecte, aussi bien dans l’ancienne Cité des tisseurs, qu’à Fresnoy-Le-Grand, du côté de Boué et à l’entreprise Materne. Plusieurs établissements scolaires du Bohainois soutiennent l’action des « Bigarchons ».
Pour savoir où déposer les bouchons sur le secteur, appeler le 03 60 52 08 81 ou le 06 83 61 12 21. Ou se rendre à l’ancienne sucrerie de Bohain, le premier vendredi du mois, de 9 heures à 11 h 30.

À Bohain-en-Vermandois, une seconde vie pour les bouchonshttp://www.courrier-picard.fr/67035/article/2017-10-28/bohain-en-vermandois-une-seconde-vie-pour-les-bouchons

Aucun commentaire:

Publier un commentaire