lundi 27 mai 2019

La panne au retour de Noyon


Je vous raconte dans le désordre comme ça me revient... les souvenirs du collégien de la place Lesur … 
Je venais d'être muté au 8°RI à Noyon...mais j'ai continué à habiter à Margival... je faisais donc la route tous les jours (40 kms) pour me rendre au régiment... j'avais acheté une Citroën AMI 8 break que j'avais acheté d'occasion au maire du petit village de Laffaux ...l'homme était agé et ne roulait pas ..belle occas...
Mon travail était adjoint à l'officier d'ordinaire... et le soir chacun notre tour, nous assurions la surveillance du repas et le nettoyage des cuisines à l'issue... je fermais l'ordinaire le soir et revenait le lendemain matin de bonne heure pour l'ouverture du petit déjeuner des soldats...
Un soir que je rentrais tard comme chaque soir de permanence cuisine...ma voiture s'est brusquement arrêtée après une explosion... sous le capot...
J'étais seul en pleine route dans le noir...pas de téléphone portable à cette époque... j'ai aperçu une lumière au loin... des maisons...je m'y suis rendu et j'ai sonné à la première maison pour demander la permission d'appeler chez moi pour qu'on vienne me chercher... j'étais encore à 30 kms de chez moi...
La porte de la maison s'est ouverte... et là j'ai vu un ange blond habillée d'une robe de chambre rose... mon dieu qu'elle était jolie... j'étais habillé en militaire donc j'inspirait confiance...elle m'a laissé entrer et m'a prêté son téléphone pour que j'explique mon problème...son mari était absent et elle l'attendait pour le repas du soir... elle m'a fait asseoir dans un fauteuil et m'a proposé un apéritif...
Nous avons donc bu un petit verre de l'amitié... en attendant que l'on vienne me chercher... je n'osais pas trop la regarder mais j'ai encore son visage en mémoire... je n'avais pas 30 ans et elle devait en avoir 40 ... c'était vraiment une belle femme...
Quand on est venu me chercher, il a été convenu que son mari s'occuperait de ma voiture et que je viendrais le lendemain pour voir ce qu'il en était...Ce que j'ai fait...Le mari avait dépanné la voiture le soir en rentrant...et quand je suis arrivé le lendemain j'ai pu la récupérer... c'était une bougie qui avait sauté...il a refait le pas de vis et remis une bougie... ne me demandez pas comment il a fait, je n'y connais rien...
Le soir même, comme je repassais devant chez la dame, je me suis arrêté avec un beau bouquet de fleurs que j'avais acheté à Noyon... c'est le mari qui m'a ouvert... ils attendaient de la visite, j'ai donné les fleurs, l'ai remercié et je suis reparti... je ne les ai jamais revus...j'ai encore en mémoire l'ange blond ! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire