mardi 19 juin 2018

Une cérémonie pour ne pas oublier les résistants tués à Vadencourt

hebergement d'image
Elus, anciens combattants, porte-drapeaux, ainsi qu’une délégation venue d’Harnes et d’Annay-sous-Lens, se sont réunis au monument aux morts de Bohéries pour rendre hommage aux 27 victimes de Vadencourt et de Guise, morts pour la France.

Le maire, Patrick Mariage, a rappelé les tragiques événements survenus dans la commune le 14 juin 1944, suite à des représailles pour la mort d’un soldat Allemand tué par des jeunes maquisards venus d’Harnes et d’Annay-sous-Lens. 
En fuite, les résistants seront exécutés ou tués lors de combats, tout comme plusieurs civils, dont René Guise, Pauline Luthon, employés au chemin de fer, Jules Oget, ouvrier agricole… «  Aucun n’était volontaire pour mourir, mais tous refusaient de servir un ennemi qui prétendait nous asservir par une violence impitoyable  », explique le premier magistrat.
Après la dépose de nombreuses gerbes au pied du monument, ils ont procédé à une minute de silence en la mémoire des victimes avant de chanter la Marseillaise. La délégation a ensuite pris la direction de Vadencourt pour se recueillir devant l’endroit où une partie des résistants fut fusillée………………….   Une cérémonie pour ne pas oublier les résistants tués à Vadencourhttp://www.aisnenouvelle.fr/75148/article/2018-06-18/une-ceremonie-pour-ne-pas-oublier-les-resistants-tues-vadencourtt


Aucun commentaire:

Publier un commentaire