dimanche 4 mai 2014

En direct du Château...n°8

En direct du Château...
N°8, 28 avril 2014
 
 
 
LES CHANTIERS
 
LETTRE D’INFORMATION SPECIALE MUSEE !
 
            Comme nous l’avons expliqué à l’Assemblée générale du Club du Vieux Manoir, qui s’est déroulée le 5 avril à l’Abbaye du Moncel, nous avons cet hiver rénové le Musée historique et archéologique du Château-Fort de Guise ! Voici donc une lettre « spéciale Musée », qui vous présente le projet, ses objectifs et sa mise en œuvre... Le mieux restant, bien évidemment, de venir apprécier les choses sur place ! 
 
 
Une présentation générale du musée
 
Les collections du Château-Fort de Guise contiennent des objets archéologiques très divers, mais également des maquettes et des reconstitutions qui permettent une meilleure compréhension du site et de ses usages. Les datations sont très étendues ; le site bénéficiant de plus de 1000 ans d’Histoire, globalement du Moyen-Age à la Première Guerre mondiale. Enfin, la très grande majorité des objets provient du site et fut découverte par les jeunes bénévoles du Club du Vieux manoir lors de fouilles ou de déblaiements archéologiques.
 
 
Le premier musée archéologique du Château-Fort de Guise est ouvert sur le site en 1957. Il sera par la suite régulièrement agrandi, enrichi de nouveaux objets, repensé… La dernière grande rénovation et réorganisation muséographique date de la fin des années 1990. Le musée archéologique du Château-Fort de Guise était alors constitué de deux salles, organisées thématiquement.
 
 
Les problématiques posées
 
Toutes les visites du site étant pour le moment guidées, les visiteurs n’ont pas le loisir de se promener librement dans le musée, et l’ancienne muséographie, de par son organisation thématique et le nombre important d’objets présentés, compliquait parfois la compréhension et la perception des collections.
 
Par ailleurs, il est apparu qu’un rafraichissement, une rénovation des vitrines et des peintures étaient devenus nécessaires, afin de moderniser l’aspect du musée.
 
 
Le principe général de la réorganisation : 1000 ans d’Histoire !
 
 Nous avons donc mis en œuvre cet hiver la rénovation et la réorganisation du musée archéologique, pour le bien des collections, des visiteurs et du site ! Le projet présenté ici avait été pensé en amont, depuis de nombreux mois déjà. Une mission de service civique, effectuée en 2013, portait sur l’amélioration de la connaissance historique d’un territoire, à travers notamment une réflexion autour de la présentation des collections archéologiques dans un espace muséographique. Cette mission a pu s'appuyer sur un inventaire photographique complet des collections récemment effectué et inexistant jusqu'alors. Il est aujourd'hui en cours d'indexation.
La réalisation concrète de ce projet de rénovation s’est déroulée durant l’hiver 2013-2014, lors d’une période de moins grande fréquentation touristique ; la réouverture s’est ainsi effectuée au printemps 2014.
 
Nous avons choisi de concentrer les collections dans une seule salle, la première casemate ; avec une muséographie qui déroule un fil chronologique du Moyen-Age à la Première Guerre mondiale, en passant par l’Époque moderne. Ainsi, les visiteurs pourront en quelques minutes parcourir les 1000 ans d’Histoire du site, mais également saisir les évolutions techniques et pratiques en matière essentiellement de défense et de vie quotidienne, pour reprendre les deux précédents thèmes du musée, qui restent majeurs dans nos collections.
 
 
La Salle des Tupigny
 
La seconde casemate d’artillerie (Salle des Tupigny) sera réservée (comme cela se faisait déjà parfois) à l'animation culturelle du site tout au long de l'année : concerts, expositions artistiques, réunions, ateliers pédagogiques, veillées… A cet effet, il est notamment prévu d’améliorer l’éclairage de la salle et de restaurer les cheminées d’aération.
 
 
La gaine du bastion
 
Le couloir reliant les deux casemates d’artillerie sera consacré à de  petites expositions temporaires. Plusieurs thématiques sont envisagées : les pipes en terre ; les carreaux de pavements ; l’hygiène et la médecine au Moyen-Age ; les pièces de monnaies ; les graffitis du site ; une exposition lapidaire... Ces expositions dureront environ un an.
 
La première exposition, très prochainement mise en place, portera sur le Château-Fort pensé par des artistes et des artisans, et verra ainsi la présentation de photographies et de pierres sculptées qui évoquent le site vu sous différents angles et par différents regards.
 
 
La gaine d’accès au Bastion de l’Alouette
 
Le couloir d’accès au musée sera quant à lui consacré, d’ici quelques mois, à une exposition photographique sur le Château-Fort à différentes époques : l’état avant la Première Guerre mondiale (lorsque nous en avons des traces) ; les ruines des années 1920-1950 ; les chantiers du Club du Vieux Manoir.
 
L’objectif est de faire connaître le château et son état avant la guerre, mais également et surtout de faire prendre conscience aux visiteurs de l’ampleur des travaux réalisés depuis plus de 60 ans par le Club du Vieux Manoir (déplacements de terres, reconstructions, déboisements…) pas toujours mesurés lors d’une simple visite.
 
 
Les grandes lignes de la mise en œuvre
 
Les travaux ont été effectués par les permanents du site, mais également par de nombreux bénévoles, qu’ils en soient ici vivement remerciés !! Ils furent divers, plus ou moins complexes, plus ou moins longs (les travaux bien sûr, non les bénévoles).
 
En voici une énumération, forcément rapide ici :
- Dans un premier temps des travaux de gros œuvre : retrait des gravillons au sol ; démontage des vitrines de la Salle des Tupigny ; emballage et stockage provisoire des collections dans des caisses adaptées ; lissage des plates-formes des murets de la première salle avec un mortier liquide ; enfouissement et accrochage propre des câbles électriques ; déplacement de vitrines en fonction de leurs nouveaux emplacements ; agrandissement de la niche destinée à recevoir les Armoiries.
 
- Puis des travaux d’aménagement intérieur : changement des charnières de vitrines usées ; ponçage et nettoyage de toutes les vitrines, qui furent ensuite lazurées puis peintes.
 
- Et enfin des travaux de muséographie : remise en place des objets (notamment des Armoiries, ce qui nous a pris au moins autant de temps que de remettre en place tous les autres objets) et des cartels vitrine par vitrine ; reconditionnement et stockage des autres objets au local archéologique qui contient les réserves de mobilier non exposé, notamment une plate-tombe du XIIIè ou XIVè s. en carreaux de terre cuite vernissés, dit « carrelage de la Mort », dont l’état ne permettait plus son exposition et nécessiterait une restauration qui permettrait de la conserver et de la remettre en valeur... Avis aux donateurs !! 
 
Vous trouverez sur notre page Facebook un album photos consacré à ces travaux, car il n’est pas possible de tout montrer dans cette lettre ! Rendez-vous ici : https://www.facebook.com/chateaudeguise...
 
Les Armoiries d’Anne d’Este, bien connue de tous les jeunes bénévoles du Club dont elle orne la carte de membre, sont exposées dans la première casemate d’artillerie qui constitue désormais la pièce principale du musée, dans une niche murale agrandie et restaurée, dont l’éclairage va être modernisé. En hauteur, elles sont mises en valeur et protégées. Il faut absolument venir les redécouvrir, majestueuses, face à l’entrée de la salle !
 
Nous avons ainsi choisi de participer cette année, pour la première fois, à la NUIT EUROPEENNE DES MUSEES, LE 17 MAI : ce sera l’occasion d’inaugurer cet espace particulier du Château et de le mettre en avant auprès des visiteurs attendus. De même le Centenaire de la Première Guerre mondiale, célébré entre autre à Guise (29-30-31 août), devrait attirer un grand nombre de visiteurs, qui profiteront eux-aussi de ce musée rénové ! Nous vous attendons donc nombreux, à l’une ou l’autre de ces occasions, ou bien pour une simple ballade en passant par là un jour !
 
 
 
LES ACTUALITES
 
Une fois n’est pas coutume, les camps-chantiers patrimoine sont évoqués dans l’actualité... Les jeunes bénévoles du Club du Vieux Manoir sont en effet revenus depuis le 19 avril ; profitant des vacances de Pâques pour participer, comme de très nombreux autres depuis 60 ans, à la restauration du Château-Fort de Guise.
 
Cette première semaine fut essentiellement consacrée à des travaux dans la Première cour du Château, une partie privée réservée à la vie de camp. En effet, il est nécessaire d’entretenir et d’agrandir de temps en temps les espaces qui permettent aux jeunes de vivre quelques jours ou quelques semaines sur le site.
 
Il s’agissait dans ce cas précis de préparer le terrain pour la mise en place d’un appentis de 13 mètres, le long d’une courtine : dégagement de l’espace de travail, montage d’un échafaudage, nettoyage des murs, dévégétalisation (de quelques fleurs et brindilles à une très grosse racine qui fut raccourcie et traitée), reprises de maçonneries en briques et rejointoiement à la chaux, démontage de l’ancien appentis, abîmé et devenu  trop petit, puis démontage de l’échafaudage pour finir ! Le mur est désormais prêt à recevoir le nouvel appentis dont les bois sont en grande partie déjà prêts. Il ne reste plus qu’à les assembler et à les monter... 
 
Les chantiers de jeunes du Club du Vieux Manoir attirent d’ailleurs les journalistes de la presse écrite et de la télévision : retrouver les dans un article de l’Aisne nouvelle et dans l’édition du 28 avril du 19/20 de France 3 Picardie.
 
 
 
QUELQUES DATES A RETENIR
 
- 10 mai, 17h30 : Café-philo dans la Cour du Château (par L’Entente du Gué de l’Oise)
- 17 mai, 18h-22h : Participation du Château-Fort de Guise à la Nuit Européenne des Musées
- 6-7-8 juin : Participation aux Journées nationales de l’archéologie

Aucun commentaire:

Publier un commentaire