vendredi 26 juillet 2019

Après la relance de l’institut l’ancien propriétaire demeure dans les esprits à Guise


Le 23 mars 2019, Benoît Lecas, président de l’Union commerciale de Guise et propriétaire de l’institut de beauté « Aqua beauté », disparaissait en laissant un grand vide derrière lui, tant dans sa vie personnelle que professionnelle. Le 6 juillet, le commerce ouvrait de nouveau ses portes sous l’impulsion de son ex-compagnon depuis dix ans, Charles Bonnaire, et de leur fille de cœur, Lydie, qui ne pouvaient se résoudre à voir Benoît disparaître une seconde fois.

Charles donne un coup de main mais ne perçoit pas de paye


« Nous ne pouvions pas laisser Benoît disparaître une seconde fois au travers de l’œuvre qu’il a créée », explique Lydie Crame. « Il est encore présent, là, parmi nous car nous n’avons rien changé. Nous n’avons pas rouvert l’institut pour nous faire de l’argent, mais pour maintenir vivace la mémoire de Benoît. Voir l’institut fermé nous aurait brisé le cœur. » Charles ne perçoit pas de paye, « s’il a repris l’institut à son nom, Charles n’occupe qu’un poste de président, gérant d’une autre société, il ne peut pas s’investir comme il le voudrait dans le magasin. C’est quelqu’un de formidable qui est toujours présent pour donner un coup de main, ou pour s’occuper de l’administratif, il a une tête bien faite et des mains en or. » Lydie Crame et Mélanie Corne peuvent également compter sur les clients. « Ils sont revenus au fur et à mesure, les habitués mais aussi de nouveaux clients, ce qui prouve l’attachement que Benoît avait réussi à créer autour de l’institut. C’est aussi à leur demande que l’institut a rouvert, il y avait une importante demande de la part des habitués, qui eux non plus ne voulaient voir “Aqua beauté” fermer ses portes. »...…….  LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE …………   Après la relance de l’institut l’ancien propriétaire demeure dans les esprits à Guisehttps://www.aisnenouvelle.fr/id26972/article/2019-07-26/apres-la-relance-de-linstitut-benoit-demeure-dans-les-esprits-guise

Aucun commentaire:

Publier un commentaire