jeudi 1 novembre 2018

Le salon de la gastronomie est de retour à Guise


Le salon de la gastronomie et de l’artisanat tiendra sa 17e édition ce week-end. «  L’événement, qui était à l’origine une foire au vin, existe depuis plus d’une vingtaine d’années  », souligne James Dorge, président de l’association horticole de Guise, organisatrice de l’événement. Cette année, soixante stands seront installés au sein du gymnase guisard. «  Nous avons des spécialités qui viennent des 4 coins du pays  », poursuit-il. Des vins de Bourgogne, de Bordeaux, aux pâtes de fruit et caramel artisanaux, en passant par la charcuterie camarguaise à base de taureau et des produits typiques de la Réunion. «  Nous avons aussi un exposant Russe qui vend caviar et vodka.  »

Mis à part un négociant en vin, qui permet d’habiller le salon de la robe du Châteauneuf-du-Pape, tous les exposants sont producteurs. «  Le but du salon est de découvrir ou de retrouver des produits typiques et il n’y a pas mieux que les producteurs pour les présenter. Et certains sont des fidèles du salon depuis plus d’une décennie, comme le champagne Leclerc-Rouillet qui est présent depuis plus de 25 ans.  » Exposant qui a obtenu le prix du meilleur stand l’an passé.
Comme les années précédentes, le salon ouvrira ses portes le samedi, à 9 heures, et un repas traiteur sera proposé le midi. Mais, pour la première fois, lors de cette première journée, les festivités dureront jusqu’à 22 heures. «  Pour cette nocturne, nous organisons un repas. Le public devra choisir les produits selon le terroir, la région de France de son choix, en fonction bien sûr des stands présents.  »

Et pour ne pas perdre d’énergie pendant la digestion, la soirée se prolongera par une animation musicale. «  Nous accueillerons Philippe Cuvellier, chanteur de variété française. Avec un petit blind test, durant lequel il faudra reconnaître le plus rapidement possible les premières notes de musique jouées.  »

Face aux précédents succès de son concours de master chef et master mini-chefs pour les enfants de moins de 15 ans, l’association horticole reconduit son challenge culinaire. «  Pour des raisons de respect des normes d’hygiène, nous ne pouvons demander aux participants de confectionner leur recette sur place  », précise James Dorge.

Le concours culinaire toujours au rendez-vous


Pour entrer en lice, les participants sont invités à se présenter au salon le samedi entre 9 et 13 heures, avec leur(s) plat(s), pour s’inscrire. «  Il faut évidemment que ces plats soient faits maison.  »

Le thème de cette année est « amuse-bouche et gâteaux roulés revisités ». Le jury délibérera le samedi après-midi et la décision sera rendue publique le lendemain à 17 heures. Chaque participant recevra un lot en fonction du nombre de point que le jury lui aura accordé. Cet événement a un coût pour l’association, entre 10 et 12 000 euros.

Entrée gratuite cette année


Et malgré la baisse ou l’absence de certaines subventions, l’entrée sera encore gratuite cette année. «  Nous tenons à ce que le salon soit accessible à tous. Et même si cette année nous nous passons des subventions départementales, nous avons pu maintenir cette gratuité en rognant sur notre budget communication.  » Le président de l’association organisatrice précise que l’événement est en partie financé par la ville mais aussi par les actions menées par l’association horticole. Si ce salon est l’événement le plus important au calendrier de l’association, il n’est visiblement pas le plus rentable. Cette gratuité n’est pas encore confirmée pour les prochaines éditions. Une raison de plus pour en profiter ce week-end……….. LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE ………………..   Le salon de la gastrhttp://www.aisnenouvelle.fr/80542/article/2018-11-01/le-salon-de-la-gastronomie-est-de-retour-guiseonomie est de retour à Guise

Aucun commentaire:

Publier un commentaire