dimanche 28 octobre 2018

Les lutins du père Noël travaillent, à Guise, en Thiérache

hebergement d'image
On vous a toujours dit que l’atelier des lutins du père Noël se trouvait en Islande ? Eh bien nous, on affirme que c’est à Guise qu’ils ont pris leurs quartiers depuis décembre 2017. Des poupées, des voitures électriques, des puzzles, des jeux de société, des centaines de jouets s’entassent dans plusieurs pièces en attendant de passer entre les mains expertes des lutins. Il n’y a que leur blouse blanche pour trahir leur véritable identité : ils sont salariés du chantier d’insertion de Recycl’jouets.

«  Nous avons développé des partenariats avec Emmaüs à Saint-Quentin, la Croix-Rouge de Guise mais surtout la déchetterie d’Hirson. 80 % des jouets que nous récupérons viennent de là-bas  », détaille le père Noël. Enfin… Sylvain Lefèvre, l’encadrant du chantier. Depuis le début de l’année, 117m3 de jouets – l’équivalent d’un semi-remorque et demi – ont ainsi été récupérés et 83,6m3 ont été valorisés. Une fois ramenés à Guise, ils sont triés. Seuls ceux à qui le chantier peut offrir une nouvelle vie sont gardés
Dans un premier temps, ils sont nettoyés avec des produits naturels que les salariés fabriquent eux-mêmes à base de bicarbonate, de vinaigre blanc et d’huiles essentielles. Ensuite, place aux réparations. Ici une poupée à rhabiller, là un fil à ressouder, tout est possible ou presque. S’il manque une pièce? «  Rien d’insurmontable, assure Sylvain Lefèvre en dévoilant fièrement une imprimante 3D. Je les incite à faire des recherches sur Internet pour trouver le plan de la pièce manquante, on travaille dessus ensemble et il n’y a plus qu’à imprimer ! Ce serait dommage de jeter un jeu de société juste parce qu’il manque un pion.  » À ce rythme, 3 300 jouets ont été remis en état depuis le début de l’année et 1 800 ont trouvé un nouveau propriétaire : c’est l’autre aspect social du chantier d’insertion, les jouets sont vendus pour une somme modique (le plus cher est affiché à 2,50 €) sur les marchés de Thiérache, au Nouvion et à Guise notamment. Il est aussi possible de les acheter directement dans les locaux de l’association.

Accompagnement professionnel et remise à niveau


Les salariés du chantier d’insertion bénéficient d’un CDD de quatre mois, renouvelable jusqu’à 24 mois. Ils travaillent 24 heures par semaine : 18 heures en atelier ou sur les espaces de vente et six heures consacrées à la remise à niveau et à l’accompagnement professionnel. «  En dix mois, 22 personnes sont passées par chez nous. Quatre ont obtenu leur certificat de connaissances et de compétences, six ont intégré une formation et une a retrouvé un emploi  », souligne l’encadrant dont l’objectif à moyen terme serait d’ouvrir un espace de vente permanent à Guise. Et s’il l’écrivait dans sa lettre au père Noël ?

Contact : 61, rue Chantraine à Guise. Tel : 03 23 61 24 55. …………..  LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE  ………………   Les lutins du père Noël travaillent, à Guise, en Thiérachehttp://www.aisnenouvelle.fr/80339/article/2018-10-27/les-lutins-du-pere-noel-travaillent-guise-en-thierache

Aucun commentaire:

Publier un commentaire