lundi 23 octobre 2017

Les Guisards se sont fait piéger comme des gamins

hebergement d'image


NATIONALE 3 - Dans un match à sa portée, le PAC s’est encore incliné, samedi, après avoir mené. Un mal récurrent du début de saison.
Les matches se suivent et se ressemblent pour Guise. Si Dourges a laissé une nette impression de domination en deuxième période, le PAC peut regretter son manque de tranchant défensif juste avant la mi-temps. Il comptait alors neuf points d’avance.
«  C’est encore un match perdu de peu  », regrettait l’entraîneur Stéphane Beaurain. «  Il faut qu’on arrête de jouer comme une équipe de gamins. On doit vraiment jouer comme des hommes et arrêter de pleurer.  »


Circonstance aggravante sur ce match contre Dourges : l’arbitrage. «  Je ne cherche pas d’excuses, je ne suis pas du genre à me plaindre des arbitres.  » Mais Stéphane Beaurain notait quand même une statistique intéressante : «  On siffle 19 fautes contre nous. 10 contre notre adversaire, dont 7 dans le dernier quart-temps. On se fait démonter de partout. Si les arbitres sifflent correctement, on n’en arrive pas là.  »

« On a besoin de souffler »

Guise dispose d’une marge de progression dans ce championnat. Mais doit apprendre à jouer en équipe selon son entraîneur : «  Tout le monde, ensemble, doit être connecté en même temps. On n’est pas loin. Mais pour le moment ça fait chi**.  »
L’entraîneur du PAC est conscient des lacunes de son équipe. Il reproche notamment à ses joueurs «  l’abandon de notre stratégie défensive  ». Et accueille avec soulagement les deux semaines de repos. Guise ne jouera son prochain match que le 4 novembre. «  On a besoin de souffler et de travailler, ça tombe bien.  »
Aux joueurs de bien profiter de cette trêve pour faire (enfin) pencher la balance de leur côté.
Lire sur le journal l'Aisne Nouvelle ....................  Les Guisards se sont fait piéger comme des gaminshttp://www.aisnenouvelle.fr/48447/article/2017-10-22/les-guisards-se-sont-fait-pieger-comme-des-gamins

Aucun commentaire:

Publier un commentaire