mardi 1 novembre 2016

L'Amour est dans le pré: c'est l'heure du bilan pour nos deux agriculteurs axonais

hebergement d'image
Pendant des semaines, les téléspectateurs ont pu suivre les aventures de Didier et Bernard, deux des onze agriculteurs de la 11e saison du programme de M6. Amoureux ou célibataire ? L’aventure a-t-elle porté ses fruits pour nos Axonais ?
Comme chaque année l’émission de M6 « l’Amour est dans le pré » a fait un carton. L’émission a réuni en moyenne chaque lundi 4,7 millions de fidèles. Un succès pour un programme déjà âgé de onze ans.
Cette saison a été particulièrement riche en rebondissements pour les agriculteurs : grand amour, désillusion, déception… au total sept couples se sont formés. Nos paysans de l’Aisne font-ils partis des chanceux ?

Didier, cœur de rockeur

Spontané et souriant, celui qui aime se présenter comme un autodidacte de la danse à effectuer un parcours digne d’un rock endiablé. Céréalier de 52 ans, divorcé et père de deux enfants, Didier a d’abord été séduit par deux étrangères lors du speed-dating : Géraldine, la luxembourgeoise et Nathalie, la belge.
Invitées à passer quelques jours à la ferme, les deux femmes ont rapidement trouvé leurs marques. Loin d’être jalouses, elles ont rapidement formé avec Didier un trio détonnant. Une situation qui n’était pas pour déplaire au céréalier. Mais les balades en tracteur et les danses n’ont pas suffi à Nathalie. Lassée d’attendre la décision de son coup de cœur, la Belge a décidé de quitter l’Aisne précipitamment.
Chamboulé par ce retournement de situation, Didier s’était rapproché de la dernière prétendante restante. Mais malgré un baiser arraché du bout des lèvres à Géraldine, le picard n’était toujours pas fixé et a convoqué à nouveau les deux femmes chez lui.
Une stratégie gagnante. Au cours de ce second séjour, Didier et Nathalie se rapprochent jusqu’à ce que les sentiments soient évidents. Les deux amoureux scelleront définitivement cette nouvelle idylle lors d’un voyage à Saint-Jean-de-Luz.
>> Bilan : lors de l’émission diffusée lundi 24 octobre Didier et Nathalie semblaient filer le parfait amour. « Le rêve s’est concrétisé ! » a confié l’agriculteur à Karine Le Marchand.

Bernard, cœur à prendre

Plus réservé et d’une gentillesse sans bornes, Bernard, éleveur de vache laitière de 49 ans a fait un parcours en demi-teinte. Après les étapes incontournables de l’ouverture du courrier et du speed-dating, l’agriculteur avait convié dans sa ferme deux femmes aux caractères diamétralement opposés, Isabelle et Véronique.
Pendant le séjour, ce grand bonhomme a eu à cœur de faire découvrir son métier à Isabelle, Véronique étant déjà rodée à la traite. Mais l’agriculteur en mal d’amour avait eu des difficultés à entrer dans le jeu de la séduction emmenant tantôt ses prétendantes dans une baraque à frites ou au marché aux bestiaux. Isabelle avait alors craqué et acheté un veau.
Malgré tout, des sentiments semblaient être nés entre Isabelle et Bernard. Les deux célibataires s’étaient jurés de se revoir pour le plus grand bonheur d’Amandine, une des filles de Bernard, devenue très proche d’Isabelle.
Mais une fois les caméras parties, les choses ne se sont pas bien déroulées. L’atmosphère ne s’est pas réchauffée : « Bernard n’exprime pas ses sentiments », regrette Isabelle qui a préféré passer la nuit à rigoler avec les filles de l’agriculteur. Pourtant les tords sont partagés « j’ai fait la bêtise de ma vie », reconnaît la cambrésienne. La prétendante a décidé de faire du ménage dans les affaires de Bernard. Furieux, l’agriculteur a demandé à sa prétendante de quitter sa ferme.
>> Bilan : au cours de l’émission du lundi 31 octobre, Bernard était toujours célibataire et déterminé à refaire sa vie.
Si vous souhaitez envoyer une lettre à Bernard, il suffit d’envoyer votre missive à l’adresse suivante : L’amour est dans le pré TSA 21234 75070 Paris Cedex 02 ou à lamourestdanslepre@m6.fr

http://www.lunion.fr/node/831557

Aucun commentaire:

Publier un commentaire