mercredi 2 septembre 2015

Aisne: l'homme retranché chez lui à Vénérolles s'est rendu

hebergement d'image
Actualisation 19h30
D’après le maire du village, l’homme retranché chez lui depuis le début d’après midi s’est rendu. Les gendarmes n’ont pas eu à tirer de coup de feu.

Une opération de grande envergure des forces de l’ordre est en cours ce mercredi après-midi à Vénérolles. Tout un quartier est bouclé. D’après les premiers éléments, un homme de 35 ans est retranché avec sa compagne. Les gendarmes sont actuellement en train de négocier avec lui.
D’après certains témoignages il serait en possession d’un fusil d’épaule et aurait menacé des passants mais la gendarmerie ne peut le confirmer.
L’homme est connu dans le village pour être psychologiquement instable.
Le maire du village nous a confié que l’homme l’avait déjà menacé de mort plusieurs fois au cours des derniers mois. Cette fois il lui promis qu’il allait « dynamiter » sa maison et sa voiture. Il a également menacé la femme du maire. Ce dernier va porter plainte.

Un habitant de la commune s’est retranché chez lui, armé, avec sa compagne. Il aurait même affirmé vouloir faire sauter sa maison, déclamant être un agent secret chargé de protéger le village... Il se serait finalement rendu sans violence.
Dans l’après-midi, il a invectivé tout d’abord une mère de famille et ses enfants avec son fusil apparent, peut-être énervé par l’agitation dûe à la rentrée scolaire.
Un gros déploiement de gendarmerie est en place, des unités d’intervention sont arrivées ainsi qu’un serrurier à même d’ouvrir les portes en cas d’intervention. Les habitants du voisinage ne peuvent rentrer chez eux qu’à pied et sont tenus de se cloitrer.

Très peu sociable

Cet homme d’une quarantaine d’années habite Vénérolles depuis un peu plus de 2 ans. Il est très peu sociabilisé, les habitants évoquent un comportement bizarre, de nombreuses balades dans le village en tenue paramilitaire avec un fusil sous le bras ou de la musique forte. Le couple vit le plus souvent reclus, surtout la compagne qui ne se montre qu’à la fenêtre. Selon certains habitants, il s’agirait d’un ancien militaire.
Le couple aurait deux enfants, âgés d’environ 6 à 8 ans, dont il aurait perdu la garde il y a deux ans environ.

http://www.aisnenouvelle.fr/region/venerolles-l-homme-retranche-arrete-sans-violence-ia44b0n261190

http://www.lunion.com/539978/article/2015-09-02/aisne-l-homme-retranche-chez-lui-a-venerolles-s-est-rendu

Aucun commentaire:

Publier un commentaire