mercredi 29 juillet 2015

Thiérache : un numismate sur les traces de pièces frappées à Guise

hebergement d'image Dominique Lemaire de Sains-Richaumont se passionne pour les pièces de monnaies des XIVe et XVe siècles dont certaines ont été frappées à Guise
Amateur et autodidacte, Dominique Lemaire est aujourd’hui une référence nationale dans son domaine. Depuis une quinzaine d’années, il se passionne pour les pièces de monnaies qui ont été frappées sous le règne de Charles VI puis sous celui de Charles VII, ce qui correspond aux périodes des XIVe et XVe siècles. L’atelier de Guise est encore aujourd’hui considéré comme parmi les plus énigmatiques du règne de Charles VII. « Si je me suis aperçu qu’il existait un atelier de frappe à Saint-Quentin, j’ai aussi trouvé que la monnaie avait été frappée à Guise entre 1419 et 1422 détaille le numismate, qui pense en avoir trouvé la raison. On est en pleine guerre de Cent ans, cette monnaie sert à payer les troupes . » Par contre, ce que le collectionneur n’a toujours pas découvert, c’est l’endroit où ces pièces ont été frappées, « on frappait les pièces dans des endroits secrets, tout était très bien contrôlé. C’est pour ça que je pense qu’elles n’ont pas été frappées au château mais plutôt dans un hôtel particulier, loué à l’époque, autour de la rue Camille-Desmoulins » détaille Dominique Lemaire qui, grâce à ses recherches, a identifié quatre types différents de Florettes frappées à Guise.
http://www.aisnenouvelle.fr/region/thierache-un-numismate-sur-les-traces-de-pieces-ia44b0n248052

Aucun commentaire:

Publier un commentaire