vendredi 13 juin 2014

Guise : mais où sont donc les forains?

Le beau temps n’a pas sauvé la fête de la Saint-Médard où les forains attendus ne sont pas venus. Seule, les majorettes ont sauvé cette triste fête à oublier
La fête Saint-Médard cette année n’a pas tenu toutes ses promesses. S’il y avait beaucoup de soleil, il manquait… les forains !
L’adjoint au maire Alain Xavier n’en revient encore pas « si sur les huit attractions manquantes, le propriétaire du manège d’auto-tamponneuses a prévenu qu’il ne pourrait pas venir pour cause de santé, les sept autres ne sont tout bonnement pas venus. » Il restait sur la place Lesur, un manège enfants, une pêche miraculeuse, un stand de tir et des jeux électroniques.
Les différents manèges à sensations ont fait le bonheur des adolescents et adultes, et le manège du temps de « papa et maman » à petites voitures et chevaux a également fait le bonheur des petits.
Beaucoup de monde se trouvait réuni sur la place, lors de la prestation des majorettes de Guise, au son d’une musique qui a réussi à couvrir celles du seul et unique manège. Puis le ruban a été coupé par le maire Hugues Cochet. Après un mauvais temps qui a duré trop longtemps, les gens n’avaient qu’une envie : faire la fête sous un beau soleil. D’autres activités sont donc venues se greffer à la fête, et en premier lieu, le matin, un concours de pêche où de nombreux pêcheurs sont venus taquiner le poisson le long des rives ombragées de l’Oise.
Dimanche après-midi, toujours dans le cadre de la fête Saint-Médard, les organisateurs ont invité le sosie de Patricia Kaas, Karine Clindoeil qui avec une voix remarquable au mimétisme étonnant, a su par son talent attirer les spectateurs sur la place, leur faisant passer un agréable moment.
 
http://www.aisnenouvelle.fr/region/guise-mais-ou-sont-donc-les-forains-ia16b109n76758

Aucun commentaire:

Publier un commentaire