vendredi 30 mars 2018

À Guise, Jean-François Saison utilise 1,5 tonne pour ses gourmandises

hebergement d'image
A Guise, la renommée de la maison Buridan dépasse la Thiérache. Depuis 1989, Nathalie et Jean-François Saison sont les heureux propriétaires de cette boutique restée dans son jus, rue Desmoulins. Le couple cultive la passion du beau et du bon.

Depuis un mois et demi, les cadences de travail se sont particulièrement intensifiées pour le maître chocolatier.«  Je travaille avec des produits qui me plaisent et qui correspondent à ce que veut la clientèle  », explique Jean-François Saison, à la fois pâtissier
Pour Pâques, le professionnel utilise 1,5 tonne de chocolat pour ses réalisations : c’est environ la moitié de sa consommation annuelle. Les pistoles de départ vont devenir, après un certain tour de main et beaucoup de dextérité, des poules, des lapins, des cloches ou bien encore des fruits de mer en chocolat. «  Il y a souvent des thèmes ou des couleurs tendances. Moi, je reste dans la tradition car beaucoup de clients reviennent et trouvent les produits qu’ils appréciaient quand ils venaient à la boutique du temps des grands-parents.  »
Mais la base du travail reste la qualité du produit et la régularité de son goût. Pour Jean-François Saison, «  le vrai chocolat, c’est juste celui qu’on aime, même si le chocolat noir reste la base  ».

Son secret ? La température

Le patron de la chocolaterie a son petit secret de fabrication pour réussir ses petits œufs de Pâques : «  Il faut faire fondre les pistoles entre 40 et 50°C, ensuite la température doit redescendre à 24°C pour ensuite remonter à 31°C et, à partir de là, on peut travailler. Sinon le chocolat va être terne et ne prendra pas », détaille le chocolatier.
Depuis des jours, c’est le balai incessant dans la petite boutique. On trouve toutes les formes de compositions chocolatières pour toutes les bourses.
La création dont Jean-François Saison est le plus fier en ce moment n’est pas le fruit de son travail. Il expose une pièce d’étalage au chocolat au lait pulvérisé réalisé par sa fille, Mahaut, 17 ans actuellement en 1ère année Pâtisserie au Centre de formation de Laon. La relève est assurée................. LIRE SUR LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE......................  À Guise, Jean-François Saison utilise 1,5 tonne pour ses gourmandiseshttp://www.aisnenouvelle.fr/71517/article/2018-03-30/guise-jean-francois-saison-utilise-15-tonne-pour-ses-gourmandises


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire