mardi 28 juin 2016

Tu sais que tu est un (e) vrai (e) guisard (e) ( re article de l'Aisne Nouvelle pour Audrey Coppens Ribeau)

hebergement d'image

Tu sais que tu est un (e) vrai (e) guisard (e) c'est ce groupe créé pas Audrey Coppens Ribeau... une vraie guisarde ... je la vois tous les jours sur le net... sur le groupe et sur Facebook ... Ce groupe, pour moi, est un lieu de rendez vous ... c'est pourquoi aujourd'hui je veux vous refaire lire un article de l'Aisne nouvelle consacré au groupe et à Audrey sa fondatrice et administratrice ... encore aujourd'hui je remercie Audrey pour ce beau groupe ...


Guise : ils font vivre la cité des Ducs sur les réseaux sociaux (Aisne nouvelle)

Audrey Coppens a créé le groupe en avril 2014. Le groupe Facebook « Tu sais que tu es un(e) vrai(e) Guisard(e) si… » a, en moins d’un an, déjà réuni plus de 700 membres. Un lieu de rendez-vous virtuel entre échange et pointe de nostalgie.Elles sont nombreuses, les photos, anecdotes et questions diverses à fleurir sur ce groupe qui n’a pas encore soufflé sa première bougie.
Créé en avril 2014 sur Facebook, « Tu sais que tu es un(e) vrai(e) Guisard(e) si… » rassemble à ce jour 709 membres qui y partagent un même amour pour la cité de Godin et Camille Desmoulins.
À l’origine de cette initiative, une ancienne Guisarde : Audrey Coppens. « J’ai quitté Guise pour les études et le travail, et j’habite maintenant près de Lille où je suis employée de banque. En avril, j’ai vu que d’autres groupes similaires étaient créés sur différentes villes et je me suis dit, pourquoi pas la nôtre ? »
Sitôt le groupe créé, des Guisards de cœur ont commencé à y échanger anecdotes et photos plus ou moins anciennes. « Des gens se sont retrouvés après des années grâce à ce groupe, ils parlent de leur époque, sourit la jeune femme qui s’attendait peu à un tel engouement. Je pensais que les gens allaient en parler mais pas autant, je reçois beaucoup de messages, de commentaires sympathiques. Différentes générations y discutent, comparent la ville d’aujourd’hui avec des photos anciennes, il y a de l’échange. »
Souvenirs et actualités
Pour celle qui a grandi dans les années 1980 près du Familistère, ces échanges nourrissent une certaine nostalgie. « Il y a de l’émotion à voir des photos de Guise à mon époque, je suis de 1982 et ça a changé, la place du Familistère etc. Des gens disent que c’était mieux avant, mais pour le tourisme, il faut évoluer. Et puis il y a les magasins, les lieux chargés de souvenirs qui nous ont marqués, les gens aiment bien partager tout cela. »
Car avec l’émotion et les souvenirs, c’est aussi un peu de bonheur et de positif qu’Audrey Coppens véhicule sur son groupe, avec tous ceux qui l’alimentent.
« J’essaye de mettre de l’actualité, des annonces, des articles de « L’Aisne Nouvelle », je gère tout cela depuis mon iPhone. C’est une façon de parler de Guise comme une ville où les gens vivent des histoires, il n’y a pas que des poussettes comme l’ont dit certains reportages. Guise est une ville de patrimoine, il faut le préserver. »

https://guisefrancis.blogspot.com/2014/12/guise-ils-font-vivre-la-cite-des-ducs.html?m=1






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire