jeudi 19 décembre 2013

Deux hommes ....de qualités...

J'ai souvent été guidé par des hommes d'église...à Guise je vous avais parlé de l'abbé Couterie...en cherchant, j'ai retrouvé sa trace...l'abbé est décédé en 1976...il avait 54 ans...c'est jeune...il  a tellement donné aux autres...il est au cimetière de Guise dans la sépulture vicaires de Guise... ça m'a fait tout drôle de savoir son décès...je suis parti à l'armée, je ne lui ai pas dit au revoir et peut être en a-t-il été triste....mais je commençais une nouvelle vie... je pensais à lui ...ses gauloises et ...la belotte...
Dommage...il aurait mérité de vivre plus longtemps...J'ai lu une phrase dans un article de journal récemment..."SI ON NE PARLE PLUS DES MORTS, ILS MEURENT UNE DEUXIEME FOIS"(merci Sylvie de me l'avoir fait lire)
Alors je vous parle de lui encore une fois ...il revit ici....

hebergeur image
 
 
Un autre abbé m'a souvent guidé dans ma vie...je l'ai connu à deux occasions....
Un grand souvenir...l'abbé Patrick Chassaigne.
Aujourd'hui il est curé de  la PAROISSE SAINTE-THÉRÈSE DE L'ENFANT JÉSUS DES BASTIDES 47150 Monflanquin....c'est en cherchant que je l'ai retrouvé !!!
Alors Monsieur l'abbé, on s'est connus où ?
Quand je suis arrivé à Sarajevo l'abbé était aumonier du bataillon....tout de suite nous avons créé des liens...je pense que l'on parlait le même langage...il venait tous les midis manger à mes côtés...
Je ne suis jamais allé à ses messes du dimanche...il ne posait pas de questions...nous nous entendions bien ...
Pendant cinq mois nous nous sommes "fréquentés"
Une petite anecdote...il venait souvent moi voir aussi à mon bureau au moment de l'arrivée du courrier pour voir s'il n'avait pas un colis..."si monsieur l'aumonier vous avez un colis...mais il sent le camembert !!!" L'aumonier recevait du camembert bien coulant dans ses colis ...ces paquets poste lui étaient adressés par des paroissiennes me disait-il ! mais ça sentait fort !!!
Nous nous sommes quittés à la fin du mandat...promettant de se revoir...il avait ses occupations, moi les miennes ...on s'est donc perdus de vue.
Deux années plus tard j'étais affecté à l'Ecole d'Etat Major à Compiègne...et qui était l'aumonier de l'école ? Patrick Chassaigne !!! et son église était toute proche de mon bureau !!!
Nous avons été contents de nous revoir...l'armée est comme ça, partout où l'on va on rencontre des personnes que l'on a connus ailleurs...on se retrouve toujours tous un jour!!!
Donc aujourd'hui, le père Chassaigne est curé de la paroisse  Sainte - Thérèse de l’Enfant Jésus des Bastides...et je sais par la presse que c'est un bon curé...un ancien militaire ne peut être que bon ...non ?
 

hebergeur image
Bon vent mon Père!!!

1 commentaire:

  1. Un bon curé ! vous plaisantez ? voir le lien
    www.sudouest.fr/2014/09/12/pas-catholique-1669139-3603.php

    RépondreSupprimer