dimanche 29 décembre 2013

Commandos



Les commandos partent pour l'aventure....soleil couchant les salue...pour l'ennemi la vie sera très dure....

Quand j'étais jeune à Guise je grimpais partout...un arbre, une gouttière...tout était pour moi prétexte à grimper... je grimpais même le vieux gazomètre tout rouillé de l'usine à gaz dans notre cour...Je ne pensais pas qu'un jour mon métier serait de grimper...mais là ce fut une sacrée surprise...car n'est pas bon grimpeur qui veut...et moi je manquais singulièrement de bras!!!

A Belfort j'étais considéré comme sportif... Je battais régulièrement le record du parcours du combattant et je courais le 1500 m plusieurs fois dans une matinée, gagnant à chaque fois contre des hommes frais....si bien qu'on a voulu me faire passer un examen de sport à Fontainebleau. Il n'y avait qu'une seule place de disponible pour le régiment. J'ai du donc passer un concours contre un autre cadre considéré comme lui aussi très sportif. C'était Alain Salignac ...et lui était un vrai sportif...il avait fait de l'athlétisme alors que moi je n'avais fait que du football...alors en lancer du poids ou aux sauts en longueur ou en hauteur il était vraiment le plus fort...c'est donc lui qui est parti à Fontainebleau.
Pour me faire passer ma déception...le régiment a décidé de m'inscrire au brevet de moniteur commando. Collioure et Mont Louis...destinations de rêves qui ont tourné pour moi au cauchemar... Car là bas l'action était permanente...pas une minute de repos du lundi matin au samedi midi....on ne savait jamais où on allait dormir...les instructeurs appelaient nos séances des séquences!!! et les séquences duraient le temps qu'ils avaient choisi.
Oui ce fut dur...sauter...grimper...nager...skier... marcher sur des cables à 15 m du sol...marcher des nuits entières ...dormir dans des trous avec, comme seule couverture, un tapis de feuilles mortes...sous la pluie s'il le fallait...
Je ne peux pas tout raconter ici car il y en aurait trop à dire.....
Seuls quelques exemples....moi le grimpeur, j'ai raté mon grimpé de gouttière...je suis tombé d'en haut alors que j'essayais d'attraper une corniche qui m'aurait permis de finir mon grimpé...loupé ? mal noté!!!
Plusieurs fois pendant ces trois mois j'ai serré les dents pour ne pas abandonner et faire honte à mon régiment....j'ai gagné mon brevet de moniteur commando dans les dernières journées....
A la boxe j'ai mis KO deux de mes adversaires...20/20 en agressivité. Et au Raid qui a duré une semaine....(entre Mont Louis et Collioure) j'ai guidé mes camarades de nuit dans des endroits difficiles ce qui nous a évité d'être pris en otage par l'ennemi.
Nous avons terminé par une descente en rappel en face de la baie de Collioure... nous avons creusé la plage pour trouver les zodiaques...nous les avons gonflé et nous avons pagayé vers le port de Collioure pour prendre possession d'une partie de la ville ....comme des commandos !!! 
Quand je suis rentré à Guise il ne fallait plus me parler de grimper ni dans les arbres, ni les gouttières et ni sur le gazomètre rouillé!!!

Ô commandos le combat qui commence met dans nos âmes un baume d'espérance...
Peuvent pleuvoir grenades et gravats, notre victoire en aura plus d'éclat

1 commentaire:

  1. Et bien, cela devait être bien fatigant...
    Alors, tu étais agressif ? Je ne savais pas qu'il fallait savoir boxer à l'armée..
    Je me souviens quand j'étais très jeune, des soldats étaient entré chez nous en cachette pour demander de l'eau..Maman leur en avait donné ...Après avoir bu, ils sont très vite repartis..Ils sont restés au village quelques jours..Nous les jeunes cela nous amusait..
    Bises
    Francine

    RépondreSupprimer